fermerEn poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour faciliter votre visite et nous permettre de réaliser des statistiques. En savoir plus
Partenaire olympique

Actualités des coachs

Football : après la sélection au Mondial, quels enjeux pour Didier Deschamps ?

Le 11 octobre 2017

Biélorussie
© CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

La France s’est qualifiée pour la Coupe du Monde 2018 en Russie grâce à sa victoire face à la Biélorussie 2 à 1. Mais le débat sur le rôle du sélectionneur Didier Deschamps se poursuit.

Kylian Mbappé remplaçant 

C’était la principale surprise de la composition d’équipe de Didier Deschamps : laisser sur le banc le nouveau génie du football français, Kylian Mbappé. Didier Deschamps n’avait pas apprécié ses manques de repli défensif face à la Bulgarie. Il lui a donc préféré Kingsley Coman sur le côté droit, ce qui n’a pas forcément été une réussite même si ce dernier a fait des tentatives. Toutefois, Kylian Mbappé a été tout de suite plus tranchant lorsqu’il est entré sur le terrain en deuxième mi-temps.

Une composition qui change

Pour cet ultime match qualificatif, le sélectionneur avait choisi de revenir à une organisation en 4-4-2 afin de jouer davantage sur les côtés et d’étirer la défense biélorusse. Cela a fonctionné en première mi-temps et son choix de remettre Olivier Giroud à la pointe a été payant puisque le Gunners a marqué, même si c’était sur un contre.

Un jeu terne

La France qui se trouvait dans un groupe faible de qualification a terminé à la première place, ce qui était le minimum eu égard à son statut. Mission accomplie pour Didier Deschamps. Pour la sixième fois consécutive, la France est qualifiée pour une Coupe du Monde. Néanmoins, si on regarde la manière avec laquelle l’Équipe de France y est parvenue, le bilan est nettement moins bon. Dernièrement, à part le match contre les Pays-Bas, l’Équipe de France a livré des rencontres de piètre qualité. Didier Deschamps l’a reconnu lors de la conférence de presse d’après match : « je ne suis ni aveugle, ni borgne ».

Une image restaurée

Il convient de reconnaître à Didier Deschamps qu’il a restauré l’image de l’Équipe de France. Il ne faut pas oublier les antécédents récents de cette dernière : le scandale de Knysna en Afrique du Sud en 2010 puis l’ère Laurent Blanc durant laquelle certains joueurs ont eu des comportements incompatibles avec l’éthique de l’Équipe de France. Le lien s’était ainsi distendu entre le public et les Bleus. Le sélectionneur a su redonner toute sa popularité à l’Équipe de France notamment lors de l’Euro 2016.

Un style à trouver

Le Stade de France n’était pas en feu mardi soir lors du match face à la Biélorussie. Le jeu était trop terne pour que le public s’enthousiasme. « Le style, c’est l’homme », écrivait le moraliste Buffon. L’Équipe de France va donc devoir se trouver un style d’ici à la Coupe du Monde, une identité de jeu pour lui permettre de prétendre à la victoire en Russie. C’est le chantier qui attend le sélectionneur et il a tout à fait l’étoffe et l’expérience pour donner cet élan à l’Équipe de France. En effet, lorsqu’il était entraîneur de l’AS Monaco, son équipe disposait d’un jeu très attrayant.

Une pression énorme

Dans les mois qui viennent, la pression sur Didier Deschamps va être importante afin qu’il définisse ce jeu espéré. Et l’attente est immense, eu égard à son incroyable effectif, l’Équipe de France ayant rarement disposé dans son histoire d’autant de talents, notamment dans le domaine offensif. Le coach a expliqué que ses joueurs ont eu peu de temps ensemble pour définir des automatismes. Il faut aussi noter que, depuis l’Euro, il a « utilisé » 32 joueurs et n’a jamais aligné deux fois la même équipe. Pas facile avec ces rotations de trouver des repères communs ! Enfin, à sa décharge également, il a dû faire face à beaucoup de forfaits. Mais maintenant, le résultat en Russie l’année prochaine sera le seul juge des choix de Didier Deschamp et le travail commence dès le mois de novembre avec des matchs amicaux.

Tags : , ,

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

envoyer à un ami imprimer