fermerEn poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour faciliter votre visite et nous permettre de réaliser des statistiques. En savoir plus
Partenaire olympique

Actualités des coachs

Football : la guerre entre les coachs Mourinho-Conte

Le 11 janvier 2018

La tension est actuellement vive en Premier League entre l’entraîneur de Manchester United et celui de Chelsea.

Deux forts ego

La Premier League est le championnat le plus populaire et médiatique du monde. La pression est très forte sur les acteurs dont chaque parole et chaque geste sont scrutés. Il faut de grosses personnalités pour se trouver à la tête des clubs anglais. Tout comme leurs équipes, les ego de ces entraîneurs viennent à se confronter. On se souvient de la longue rivalité qui avait opposé les entraîneurs Sir Alex Ferguson et Arsène Wenger. Ces temps-ci, c’est la guerre verbale entre l’actuel coach de Chelsea Antonio Conte et l’ex-coach de ce même club, aujourd’hui entraîneur de Manchester United, José Mourinho, qui défraie la chronique. Ce dernier est un habitué des joutes verbales mais là, il a trouvé un adversaire de taille.

Le conflit a débuté en octobre 2016, lors d’un fameux match où Manchester avait été écrasé 4 à 0. Le coach portugais n’avait pas apprécié le comportement sur le banc de touche de son homologue italien. Au match retour, le 4e arbitre avait dû éviter que les deux hommes n’en viennent aux mains.

Cette saison, lors de la première confrontation entre les deux équipes en novembre dernier, les deux coachs ne se sont pas serrés la main à l’issue du match.

Mais ces derniers jours, l’affrontement a continué par conférences de presse interposées. C’est Antonio Conte qui a allumé la mèche : “Il s’agit d’une personne qui continue à regarder ici. Vous comprenez ? Il est parti, mais il continue à regarder ici”, a-t-il déclaré à propos de l’ancien coach de Chelsea, qui selon lui s’intéresserait de trop près à son ancien club. José Mourinho, quant à lui, mis en parallèle sa façon de se comporter sur le bord de touche et indirectement celle de Conte, particulièrement animée durant les matchs. “Parce que je ne me comporte pas comme un clown, cela veut dire que j’ai perdu ma passion ? On n’est pas obligé de se comporter comme un fou. Ce n’est pas ce que l’on fait devant les caméras qui importe.”

« Gros clash »

Le coach Antonio Conte s’est senti visé et a répliqué : “Je pense qu’il doit regarder comment il était dans le passé. (…) Parfois, quand quelqu’un oublie ce qui s’est dit dans le passé sur son comportement, je me dis qu’il y a « demenza senile »”. (Démence sénile, ndlr).

José Mourinho, piqué au vif, n’a pas pu s’empêcher de riposter. Il a d’abord voulu se montrer magnanime avant de planter un coup d’épée : “Je ne blâme pas Antonio Conte et comprends sa réaction. Oui, j’ai fait des erreurs dans le passé. Désormais, je me contrôle davantage. Cela ne signifie pas que ma passion n’est pas vive. Je vais sûrement faire des erreurs dans le futur. En tout cas, ce que je sais, c’est que je ne vais jamais me faire suspendre pour avoir truqué des matchs”.

Une allusion directe à la suspension d’Antonio Conte en 2012 dans une affaire de matchs truqués. Ce qui, forcément, a fait sortir de ses gonds l’intéressé : “José Mourinho est un tout petit homme. Il l’était dans le passé, il l’est toujours. Et il le sera dans le futur. Il parle de mon passé ? Mais un tribunal m’a innocenté. Il ne sait rien de la vérité. Son seul but est d’offenser, d’insulter. Cela prouve quel homme il est. Je l’attendrai pour un duel d’hommes au stade Old Trafford. Je suis prêt. Je ne suis pas sûr qu’il le soit. » Suite au prochain match le 25 février.

Tags : , , , , , ,

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

envoyer à un ami imprimer