fermerEn poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour faciliter votre visite et nous permettre de réaliser des statistiques. En savoir plus
Partenaire olympique

Actualités des coachs

Handball féminin : le coach Olivier Krumbholz dans le rythme

Le 11 décembre 2017

Krumbholz

Les Françaises se sont qualifiées pour les quarts de finale des Championnats du monde de handball en battant la Hongrie 29 à 26. Un match bien préparé par le coach Olivier Krumbholz.

Une Équipe de France féminine attendue

On attendait l’Équipe de France féminine de handball après sa médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Rio et sa troisième place aux derniers championnats d’Europe. Les Françaises se sont engagées dans ces championnats du monde en Allemagne avec des objectifs. Elles ont connu quelques problèmes en début de compétition avec notamment une défaite d’entrée face à la Slovénie et un match nul contre l’Espagne. Mais il fallait s’y attendre car le coach Olivier Krumbholz a apporté de la jeunesse dans la constitution de son groupe. Il a ainsi sélectionné Orlane Kanor, 20 ans et Jannela Blonbou, 19 ans, et l’équipe devait trouver des automatismes. Le collectif est monté en puissance et les Françaises se sont qualifiées lors des huitièmes de finale où elles affrontaient les Hongroises. Elles ont accompli une première mi-temps sérieuse, marquée par la patte du coach avec beaucoup de variétés d’attaques. Il manquait juste de la justesse et du réalisme dans les tirs de près.

Le coach Olivier Krumbholz garde son calme

En deuxième mi-temps, les Françaises devaient gérer leur avance. Olivier Krumbholz, qui a re-signé pour deux ans à la tête de l’Équipe de France, a montré un grand calme durant les temps morts. On pouvait voir le contraste avec son homologue qui, lui, faisait preuve de beaucoup de tension. Les choix du coach se sont avérés payants. Il a notamment sélectionné Allison Pineau qui, malgré cinq mois d’absence, a fait une bonne entrée. C’est sans conteste le match le plus abouti des Françaises qui n’ont jamais baissé la garde et sont restées concentrées jusqu’au bout, comme en atteste leur peu de perte de balles. L’entraîneur a parfaitement préparé cette rencontre et mis ses joueuses dans les bonnes dispositions psychologiques. Elles jouent de plus véritablement en équipe. Pour l’instant, Olivier Krumbholz a donc tout juste. Mais il faudra encore monter d’un cran face au Monténégro mardi en quarts de finale pour un match qui s’annonce électrique.

Tags : , , , , ,

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

envoyer à un ami imprimer