Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.X
Equitation

Équitation : Roger-Yves Bost ou « Bosty » l’inclassable

13/04/2018
Champion olympique aux JO de Rio, Roger-Yves Bost participera ce week-end à la finale de la Coupe du monde de saut d’obstacles à Paris. Portrait d’un cavalier et entraîneur hors-norme.

Champion olympique à Rio

L’AccorHotels Arena accueille durant quatre jours la finale de la Coupe du monde de la Fédération Equestre Internationale de Jumping et Dressage. Les dix-huit meilleurs cavaliers de dressage vont s’affronter, ainsi que les quarante meilleurs cavaliers de saut d’obstacles de la saison. Et parmi eux, un cavalier sort incontestablement du rang : Roger-Yves Bost.

Il a été consacré avec l’Équipe de France de saut d’obstacles lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016, à l’âge de cinquante ans ! Il a ainsi permis la qualification des Français en arrachant un sans-faute sur sa petite jument « Sydney Une Prince ». Une récompense qui venait couronner sur le tard une carrière exemplaire marquée par un titre de Champion du monde par équipes en 1990 et celui de Champion d’Europe individuel en 2013. Cet événement venait aussi effacer le cauchemar des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 où le cheval de Roger-Yves Bost s’était mis à boiter le jour du concours.

Sa vie de cavalier a débuté dès l’enfance dans le haras familial à Barbizon où il suit les enseignements de ses deux mentors : son père et Jean d’Orgeix, l’un des grands maîtres de l’équitation. C’est ainsi qu’il remporte à deux reprises les Championnats de France de poney et qu’il décroche la médaille d’argent à 12 ans aux Championnats d’Europe de cette catégorie.

Un style unique

Celui que l’on appelle dans tous les paddocks du monde « Bosty » a bâti une monte qui lui est propre, liée à cette enfance au cours de laquelle il pratiquait très souvent. Le style « Bosty » est unique, libre, inclassable et reconnaissable entre mille, d’une efficacité redoutable. Pas académique mais très rapide. Tous ses adversaires en conviennent : Roger-Yves Bost est un cavalier hors-pair.

Il est également un grand entraîneur de chevaux. C’est le propre des jockeys : ils sont à la fois athlète et coach de leur monture. Chaque jour, Roger-Yves Bost peut monter jusqu’à dix chevaux. Il commence dès l’aurore et n’achève sa journée qu’à la nuit tombée chez lui, à Barbizon. Il appréhende les chevaux, développe un formidable rapport à l’animal et sait les préparer pour le jour de la compétition. Tout en sachant aussi les ménager. Les chevaux de Roger-Yves Bost se blessent rarement. Il travaille notamment en extérieur, en forêt et leur fait réaliser des montées.

Ce week-end encore, il va sûrement enchanter le public parisien. Un passage en piste de Roger-Yves Bost constitue toujours un événement, un spectacle à part entière. Le spectateur peut avoir l’impression qu’il ne va pas arriver au terme mais, à chaque fois, le cavalier s’en sort. Et très souvent, avec les honneurs.

S’abonner à la newsletter