Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Football

Football : les quatre points forts de l’entraîneur Rudi Garcia

02/05/2018
L’Olympique de Marseille va disputer ce jeudi sa demi-finale retour de Coupe d’Europe. Elle a de bonnes chances de se qualifier après sa victoire 2 à 0 à l’aller face à Salzbourg. Un beau parcours que le club doit aussi attribuer à son coach, Rudi Garcia.

Savoir résister à l’environnement

Entraîner l’Olympique de Marseille est un exercice particulier. Il règne dans la cité phocéenne une telle passion autour du football et de l’OM qu’un coach doit savoir s’adapter à cet environnement. Il doit réussir à travailler avec sérénité et assumer ses choix. C’était le cas de Didier Deschamps lorsqu’il officiait à la tête du club, entre 2009 et 2012. C’est également ce que parvient à réaliser Rudi Garcia. Il était pourtant chahuté par le public, et même par les médias, à l’automne dernier. Ses choix n’étaient pas toujours compris. Mais il a gardé son cap malgré les critiques et son obstination est aujourd’hui couronnée de succès. Son expérience à la Roma, un club où la pression est également extrêmement forte, s’avère certainement très utile aujourd’hui.

Être fin psychologue

Les différents témoignages des joueurs l’attestent : Rudi Garcia est omniprésent auprès de ses joueurs. Il veille à leur bien-être sportif et personnel. Lorsqu’un joueur connaît des difficultés dans sa sphère intime, Rudi Garcia passe du temps avec lui et lui prodigue des conseils. Idem avant chaque match : ses causeries sont réputées pour être courtes mais très percutantes et efficaces. Il utilise la vidéo avec parcimonie, en général pour souligner un point faible de l’adversaire et indirectement pour utiliser un levier psychologique. C’est sa grande force, un peu comme José Mourinho ou encore Guy Novès : il sait trouver les mots et les ressorts intimes des joueurs pour tirer le meilleur d’eux-mêmes.

S’affirmer comme un bon tacticien

S’il est réputé pour être un meneur d’homme, Rudi Garcia a été adoubé en Italie, le pays des tacticiens hors pairs, comme un entraîneur compétent dans ce domaine. C’est en effet Arrigo Sacchi lui-même qui l’a complimenté. Il a déclaré « Je suis content quand je vois jouer la Roma de Rudi Garcia parce qu’elle élargit l’horizon de nos connaissances ». Marcello Lippi, l’autre maître du football italien, était également venu à l’entraînement pour saluer son travail. De solides références qui attestent d’une incontestable connaissance du football.

Savoir tenir un effectif

Comptant des effectifs importants, le football moderne se heurte à une difficulté majeure : mobiliser les joueurs en continu du début à la fin de la saison. Et cela, Rudi Garcia y parvient parfaitement. On l’a vu avec le Roumain Konstantínos Mítroglou qui a connu des débuts extrêmement difficiles. Il ne marquait pas, et semblait perdu sur le terrain. Rudi Garcia ne l’a pas lâché et il lui a redonné confiance petit à petit. Désormais, l’attaquant roumain est un atout en plus pour l’OM. Le coach garde également ses joueurs en éveil au quotidien, notamment avec des entraînements très variés. Il n’y en a jamais un qui se ressemble, ainsi, aucune lassitude ne s’installe dans le groupe. Les joueurs gardent leur enthousiasme. Des éléments comme Dimitri Payet ou Florien Thauvin, continuent à enchaîner les performances même en fin de saison, alors qu’ils ont connu des passages à vide.

 

S’abonner à la newsletter