Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.X
Football

Football : trois faits marquants sur Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG

15/05/2018
Le Paris Saint-Germain a officialisé la venue de l’entraîneur allemand Thomas Tuchel, âgé de 44 ans, à la tête de son équipe. Retour sur les faits marquants de cette nomination.

 1- Un style offensif

Dans le communiqué officialisant la venue de son nouveau manager, le Paris Saint-Germain a expliqué, entre les lignes, les choix qui ont porté les dirigeants du club vers le technicien allemand : son style, tout d’abord. A propos de son expérience de cinq ans au FSV Mayence, le Paris Saint-Germain souligne : « Adepte d’un football offensif, dynamique et au registre tactique étoffé, Thomas Tuchel devient l’un des entraîneurs les plus novateurs et les plus suivis d’Allemagne. »

Le communiqué ajoute ensuite pour commenter son passage au Borussia Dortmund que l’entraîneur a poursuivi « avec conviction la même ligne directrice, celle d’un jeu collectif porté sur la créativité, la combativité et la compétitivité. Une conception du football qui lui vaut désormais, au niveau international, la reconnaissance des plus grands professionnels de notre sport. »

Remarque : Unai Emery avait lui aussi été choisi pour le style de jeu particulier et offensif qu’il avait transmis à l’équipe de Séville et qui lui avait permis de gagner trois Ligues Europa.

2- Un palmarès à consolider

Il est étonnant que les dirigeants du Paris Saint-Germain aient choisi un jeune entraîneur peu expérimenté et disposant d’un faible palmarès. Thomas Tuchel n’a en effet gagné qu’une Coupe d’Allemagne. Ça ne fait pas beaucoup lorsqu’on s’apprête à gérer un vestiaire tel que celui du Paris Saint-Germain avec des compétiteurs comme Dani Alves, joueur le plus titré de l’Histoire.

Remarque : Antoine Kombouaré n’avait lui aussi gagné qu’une Coupe de France quand il est devenu entraîneur du PSG. Carlo Ancelotti avait, lui, remporté deux Ligues des champions et Laurent Blanc, un Championnat de France. Unai Emery pouvait se targuer d’avoir obtenu trois Ligues Europa.

Mais le palmarès ne fait pas tout. Pep Guardiola n’avait dirigé aucune grande équipe avant de prendre le FC Barcelone, tout comme Zinedine Zidane avant de diriger le Real Madrid. Mais tous deux avaient entraîné l’équipe réserve du club pour lesquels ils avaient joué et dont ils maîtrisaient les codes. Ce qui n’est pas le cas de Thomas Tuchel : l’homme arrive dans un club et un championnat totalement inconnu pour lui.

3 – Une image attractive

Thomas Tuchel est sans contexte l’une des valeurs montantes des entraîneurs européens. Il était en effet pisté par Chelsea, Arsenal et le Bayern de Munich mais a choisi le Paris Saint-Germain. C’est donc aussi lui qui fait la démarche d’aller vers le club et pas uniquement l’inverse. Même si les compensations financières vont de pair.

À son sujet, le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, a d’ailleurs souligné qu’il était « l’un des entraîneurs européens les plus compétitifs à avoir émergé au plus haut niveau ces dernières années. Il est fortement imprégné des principes spectaculaires et efficaces qui ont toujours nourri la force du football allemand, notamment sur la scène internationale. »

Remarque : C’est donc un pari sur l’avenir que font les dirigeants du Paris Saint-Germain. La presse allemande assure que Thomas Tuchel a déjà rencontré Neymar à Paris. Leur entente sera déterminante dans la réussite de Thomas Tuchel au Paris Saint-Germain.

S’abonner à la newsletter