fermerEn poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour faciliter votre visite et nous permettre de réaliser des statistiques. En savoir plus
Partenaire olympique
Conseils de coach

Le 4 décembre 2017

Chargement de la vidéo...

– “Un thème… des coachs – Épisode 3 : Adopter une démarche collective”

Votre Coach by Groupe BPCE donne la parole aux coachs dans sa websérie intitulée Un thème… des coachs. Issus de sports très différents, les coachs réagissent à une thématique commune, essentielle au bon fonctionnement et à la réussite de leurs athlètes. À chaque nouvel épisode, un nouveau thème.

Comment et pourquoi est-il crucial d’adopter une démarche collective ? Pour ce troisième épisode, découvrez les éléments de réponse de nos coachs Hugues Obry, Cathy Fleury, Romain Barnier, Greg Guenet, Marc Dellenbach et David Chastan.

« Aucun sportif n’y arrive seul. On a la chance d’avoir dans notre équipe une tête d’affiche, un skieur qui est au-dessus du lot et qui est généreux dans le partage, dans ce qu’il offre aux autres et qu’il m’offre à moi. Ainsi, le groupe s’auto-motive. »
Greg Guenet, ski half-pipe

Retrouvez son conseil de coach.

 

« On est un sport d’opposition donc l’entraînement ne peut se faire qu’en groupe. Celui qui veut s’entraîner seul va tenir trois mois puis exploser. Je suis dans le partage et dans le fait que chacun peut apporter à l’autre. Ensemble, soyons meilleurs, partageons nos points forts. D’après moi, avoir une médaille d’or se joue à des petits détails. S’ils sont échangés entre le numéro 6 et le numéro 7 mondial, cela peut les amener à la place de numéro 2.  »
Hugues Obry, escrime

Retrouvez son conseil de coach.

« On ne peut pas avoir un entraînement de qualité sans partenaire, ce n’est pas possible. »
Cathy Fleury, judo

Retrouvez son conseil de coach.

 

« Je pense qu’au quotidien, la dynamique collective est essentielle. Tirer entre 300 et 400 flèches par jour représente 4 à 5h de tir, il faut faire de la préparation physique et inscrire cela sur 8 ans ou 10 ans pour y arriver, et vous ne pouvez le faire seul. Vous avez besoin de l’énergie du groupe pour justement vous motiver, partager ces moments ensemble, même si derrière il y a une stratégie individuelle. C’est intéressant par rapport à l’émulation car on est un sport chiffré. Quand vous tirez avec un coéquipier sur la même cible, vous regardez en même temps ce qu’il fait, vous voyez qu’il tire bien, donc vous avez envie de faire comme lui. »
Marc Dellenbach, tir à l’arc

Retrouvez son conseil de coach.

« Je parle beaucoup d’esprit collectif, mais ça reste un sport individuel. J’ai toujours pensé que la qualité du collectif allait faire monter la valeur individuelle. »
David Chastan, ski alpin

Retrouvez son conseil de coach.

 

« Le pari du collectif, c’est un avantage extraordinaire en termes de vie, car on est tous à partager un projet commun. Cela a un désavantage, c’est qu’à un moment donné, on peut passer moins de temps sur l’individu. J’essaie de compenser cela par la multiplication des compétences. Quand Fabien Gillot voit Florent Manaudou deux ans avant les Jeux Olympiques et lui dit « tu as un talent énorme », cela a un impact totalement différent quand c’est un athlète qui le dit plutôt qu’un entraîneur. La difficulté, ce serait les intérêts personnels. Quand on arrive à se débarrasser de l’échec, de la victoire ou de l’intérêt personnel, on fait de plus grandes choses. »
Romain Barnier, natation

Retrouvez son conseil de coach.

 

Tags : , , , , , , , , ,

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

envoyer à un ami imprimer