Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Biathlon

Clap de fin pour Stéphane Bouthiaux

Stéphane Bouthiaux
Coach de biathlon
Clap de fin pour Stéphane Bouthiaux
Après 3 olympiades au chevet des hommes de l’équipe de France de biathlon, Stéphane Bouthiaux a décidé de prendre du recul. L’occasion pour Votre coach de revenir sur une nouvelle saison exceptionnelle que l’entraîneur nous a permis de vivre à ses côtés.

« Martin est tombé ! Il a cassé une canne ! » Le talkie walkie résonne plus fort que d’habitude. Coup de chaud au bord de la piste. Stéphane Bouthiaux cherche les bâtons de rechange. Au milieu de la montée la plus difficile du circuit d’Holmenkollen à Oslo, Martin Fourcade avance tant bien que mal. Son coach lui tend une canne et l’accompagne en courant jusqu’au sommet de la bosse. Le leader du classement général de la Coupe du Monde vient de perdre dix précieuses secondes qui lui feront perdre la course ce jour-là. Stéphane Bouthiaux enrage en suivant les résultats sur sa tablette.

Comme d’habitude, l’entraîneur en chef du biathlon français s’est placé au bord de la piste, loin du pas de tir où les courses de biathlon se jouent le plus souvent : « Je préfère être là que derrière la jumelle parce que c’est d’un anxiogène pas possible ! Et j’ai toutes les informations pour leur communiquer les écarts. » D’Ostersund à Oslo en passant par Anterselva, Bouthiaux a passé sa saison à courir aux côtés de ses athlètes, leur glissant une info qu’ils n’écouteraient peut-être pas. Il a savouré 43 podiums, dont 16 victoires, loin de l’euphorie, seul à l’autre bout de la piste. La dernière, c’était à Tyumen en Russie. Martin Fourcade remportait du même coup son septième globe de cristal de vainqueur de la Coupe du Monde consécutif. Les résultats de Fourcade additionnés aux récompenses des autres membres de l’équipe font de la France la 2e nation au classement mondial, chez les garçons comme chez les filles. Les hommes placent même pour la première fois trois athlètes dans le top 10 du classement général.

Un résultat d’ensemble exceptionnel, couronné par l’or olympique du relais mixte, symbole d’une nation qui gagne. Stéphane Bouthiaux a donc décidé d’en rester là. Après plus de 10 ans comme entraîneur des garçons puis comme responsable du biathlon, il a choisi de prendre du recul. Il ne courra plus au bord des pistes, il n’organisera plus la vie du groupe au quotidien. La rumeur circulait depuis les JO. Le coach avait affiché sa lassitude et s’interrogeait avec le départ probable d’autres membres du staff. Le management de l’équipe de France de biathlon est donc à reconstruire. Mais Stéphane Bouthiaux pourrait y participer en conservant un rôle plus large dans l’encadrement, déchargé du coaching au quotidien. La Fédération Française de Ski se donne quelques semaines pour réorganiser l’encadrement. Stéphane Bouthiaux, lui, va prendre des vacances. Il pourra prendre le temps de se rappeler tous les bons moments vécus depuis 10 ans…

S’abonner à la newsletter