Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.X
Multisport

Un thème… des coachs – #2 : Fixer un cap

– “Un thème… des coachs – Épisode 2 : Fixer un cap”
Votre Coach by Groupe BPCE donne la parole aux coachs dans sa nouvelle websérie intitulée Un thème… des coachs. Issus de sports très différents, les coachs réagissent à une thématique commune, essentielle au bon fonctionnement et à la réussite de leurs athlètes. À chaque nouvel épisode, un nouveau thème. Pour ce deuxième épisode, des coachs de renom comme Valérie Garnier, Bernard Laporte ou Jérôme Déchamp nous expliquent l’importance de se donner des objectifs. Pourquoi se fixer un cap et comment s’y tenir ? Voici leurs réponses…

Peu importe le chemin que chacun d’entre nous va prendre, il faut qu’on partage le même objectif pour que ce qui nous rapproche soit plus fort que ce qui nous divise. Je pense qu'on est des accompagnateurs. Notre rôle est de mettre du lien, d’avoir un projet et un message forts et de s’y tenir coûte que coûte. L’entraîneur doit être un roc inébranlable. Pour les joueurs, c’est un repère qui ne bouge pas.

Florian Bruzzo Coach de water-polo

Il faut être capable de faire regarder tout le monde dans le même sens.

Jérôme Déchamp Coach d‘aviron

Le premier conseil, c’est de se mettre d’accord sur l’objectif, car c’est ce qui donne du sens. Vous ne pouvez pas vous donner à 100 % si vous ne croyez pas en l’objectif.

Marc Dellenbach Coach de tir à l'arc

J’essaie toujours de fixer des objectifs, car la confiance se nourrit d’objectifs atteints.

Gérard Houllier Coach de football

Ce qui fait la force d’une équipe, c’est l’implication de tous, pour que chacun se dise « on joue pour ce club ». Il n’y a que ça qui compte, on ne joue pas pour soi au rugby.

Bernard Laporte Coach de rugby

Notre fonctionnement, c’est de jouer les uns avec les autres et les uns pour les autres. Ce qui est important dans le management, c’est d’avoir ses propres convictions, de savoir ce qu’on veut faire et pourquoi on veut le faire et de ne pas attendre les convictions de quelqu'un d’autre. Et, c’est surtout aussi l’adaptabilité.

Laurent Labit et Laurent Travers Coach de rugby

Une fois que l’on a défini une ligne, il faut essayer de s’y tenir le mieux possible et bien faire passer le message auquel on croit à la personne que l’on a en face de soi.

Marc Madiot Coach de cyclisme

On a beau imposer les choses, je crois que ça ne fonctionne pas comme ça. Il faut qu'il y ait une relation forte et qu’on soit clair sur où l’on veut aller.

Étienne Gouy

Il y a un moment d’écoute qu’on doit caler avec un début et une fin. Puis à un moment donné, il faut agir.

Hugues Obry Coach d‘escrime

On ne peut pas tout contrôler, il y a aussi les initiatives des joueuses, mais il est important d'avoir le même fil conducteur.

Valérie Garnier Coach de basket-ball

On a toujours l’impression que le système est rigide. Par nature, dans mon fonctionnement, j’ai besoin de comprendre que le système est souple. Chaque fois qu’on génère de la rigidité, on limite l’espace et on limite les progrès.

Claude Onesta Coach de handball

Je pars du principe qu’il faut s’adapter aux gens avec qui vous travaillez, garder le cap, mettre des étapes, avec un chemin que je peux indiquer au départ, mais qui finalement sera peut-être différent ou adapté en fonction de l’équipe

Laurent Tillie Coach de volley-ball
S’abonner à la newsletter