Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.X
Tendance

La pétanque est-elle un sport ?

La Confédération mondiale des sports de boules (CMSB) va lancer une campagne pour rejoindre le mouvement olympique et entend convaincre que cette discipline est un sport à part entière. Avant la décision du CIO en 2017 et 2020 le débat est ouvert.

Pour la pétanque aux JO

La Confédération mondiale des sports de boules va lancer le 12 septembre à Monaco, lors du Sportel, une campagne pour que les boules deviennent une discipline olympique. Cette fédération rassemble les différentes disciplines, la pétanque, la boule lyonnaise, la boule italienne la Raffa, etc. « Des membres de comités olympiques du monde entier soutiennent cette initiative, assure le président de la CMSB, Claude Azéma, et chaque semaine nous multiplions par deux ou par trois nos soutiens. »

Les sports de boules ont été reconnus comme sport officiel par le Comité international olympique (CIO) depuis 1986. Des sportifs tels que le boxer Jean-Marc Mormeck s’associent à cette campagne. Ces disciplines sont pratiquées dans 160 pays, ce qui correspond aux critères d’universalité que souhaite le CIO. La boule lyonnaise est populaire dans certains pays d’Afrique, quand la pétanque fait fureur en Asie. On compte 600 000 licenciés en Thaïlande. Il y a des épreuves mixtes, ce que recherche également le CIO.

La pétanque demande des qualités propres aux grands sportifs comme la concentration, la maîtrise de soi, l’équilibre, la gestion du stress. Ni plus, ni moins, que d’autres disciplines olympiques comme le tir à l’arc ou le tir au pistolet. Les boules sont dans la catégorie des sports de haut niveau depuis 1999 et les meilleurs boulistes sont inscrits sur la liste des athlètes de haut niveau et perçoivent des aides institutionnelles. C’est le cas dans plus de 50 pays. Il y a de très grandes épreuves populaires telles que le Mondial la Marseillaise qui regroupe 12 000 participants et 200 000 spectateurs. Le nombre de pratiquants en France est estimé à 20 millions.

Contre la pétanque aux JO

C’est un jeu, un divertissement, une activité pratiquée l’été pendant les vacances mais pas un sport. Il n’y a pas la dimension physique que l’on associe à l’activité sportive. On a même inventé l’aimant au bout d’une ficelle pour ramasser les boules sans se baisser. Il y a d’autres vrais sports, comme le karaté, qui n’ont toujours pas leur place aux JO et qui mériteraient de l’être avant la pétanque. Les champions de pétanque peuvent avoir un âge avancé et surtout des physiques loin des « canons » du monde du sport.

Lors de la « compétition » qui a lieu tous les vendredis au club de pétanque de l’Île d’Yeu, une règle non écrite veut que lorsqu’on oublie le cerceau qui délimite l’aire de lancer lors du dernier point, un verre de rosé soit offert aux adversaires. Une pratique encore jamais vue aux Jeux Olympiques !

S’abonner à la newsletter