Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Athlétisme

Athlétisme : Pierre-Jean Vazel et Gilles Dupray, les coachs qui ont tendu la main à Quentin Bigot

04/10/2019
Crédit photo : AP Photo/David J. Phillip/ATH518/19275712022226//1910022156
Quentin Bigot a remporté la médaille d’argent du lancer de marteau aux Championnats du Monde à Doha. Il est coaché par deux entraîneurs qui lui ont tendu la main quand il n’était plus rien dans l’athlétisme.

Rédemption après un contrôle positif

Après son sacre de champion d’Europe junior du marteau en 2011, Quentin Bigot était en 2014 l’un des grands espoirs de l’athlétisme français dans une discipline où, à cette époque, tous les podiums étaient trustés par les athlètes des Pays de l’Est au comportement douteux. Mal conseillé, à 20 ans, Quentin a été contrôlé positif aux anabolisants. Il a tout avoué et collaboré à l’enquête, sa peine a ainsi été ramenée à deux ans de suspension (de 2014 à 2016).

C’est à ce moment-là que le coach Pierre-Jean Vazel va lui tendre la main. C’est un entraîneur qui a commencé très tôt puisqu’à 23 ans il coachait déjà le Nigérian Olu Fasuba qu’il a amené en 2006 au record d’Afrique du 100m en 9’’85. Pierre-Jean Vazel a ensuite entraîné notamment Christine Arron et Ronald Pognon. Il était davantage spécialisé dans le sprint mais a toujours montré une grande curiosité et une ouverture d’esprit forgées notamment lors de ses études aux Beaux-Arts. Pour l’épauler, il a choisi un technicien de la discipline, Gilles Dupray, ancien recordman de France du marteau, pour prendre en charge la partie technique de l’entraînement de Quentin Bigot.

Un duo de coachs complémentaire

Quentin va se préparer pour son retour à la compétition après sa suspension. C’est ainsi qu’il prend une prometteuse 4e place aux Championnats du Monde en 2017 à Londres. Et enfin, mercredi soir, il arrache cette magnifique médaille d’argent au marteau, la première pour un athlète masculin français dans un lancer. On a vu les deux coachs très émus dans les tribunes du stade de Doha. Cette médaille consacre leur travail en commun. Pierre-Jean Vazel s’occupe donc de tout l’aspect préparation physique et accompagnement au quotidien de Quentin Bigot à son club de Metz. Et régulièrement, l’athlète part en stage en Bretagne travailler la technique spécifique de la discipline auprès de Gilles Dupray qui est le référent national des lancers. Ainsi, les deux coachs ont su pardonner cette erreur de jeunesse à Quentin pour ensuite l’aider à se reconstruire jusqu’à cette médaille d’argent mondiale. C’est le propre des éducateurs sportifs : entraîner et accompagner les athlètes mais aussi les faire grandir en tant qu’hommes.

S’abonner à la newsletter