Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Football

Football : Bruno Génésio domine Thomas Tuchel

06/02/2019
Crédit photo : AP Photo/Michel Euler/XSG126/18280731866852/1810072222
Dans le sommet de la Ligue 1 qui opposait l’Olympique Lyonnais au PSG ce dimanche, le coach de l’OL est ressorti vainqueur du bras de fer.

Affirmer son identité

Cette affiche au sommet du Championnat de France de football est souvent décriée, notamment lorsqu’on la compare aux autres grandes affiches européennes. Pourtant, on a vu dimanche soir qu’elle pouvait donner lieu à de grands matchs. Forcément, de tels affrontements entre deux grandes équipes, toutes les deux qualifiées en Ligue des Champions, sont également des affrontements entre les deux entraîneurs : leurs personnalités, leur vision du football, et surtout leur capacité à établir un plan d’action pour remporter le match. Ces derniers temps, on louait la modernité de l’entraîneur du PSG, l’Allemand Thomas Tuchel,  et le coach de Lyon, Bruno Génésio, faisait l’objet de critiques —il ne serait pas suffisamment chevronné pour un club comme l’OL. Mais ce dernier a montré dimanche qu’il était au contraire un entraîneur de qualité. Le coach lyonnais a en effet largement remporté son duel face à son homologue du PSG, et a ainsi prouvé qu’il avait les vertus d’un grand coach : croire en l’identité de son équipe, ne pas hésiter à jouer sur ses points forts quand d’autres se recroquevillent, de peur de prendre une « raclée » face au PSG.

Thomas Tuchel nerveux

Bruno Génésio a aligné une équipe offensive et, surtout, lui a demandé de jouer. De sorte que les multiples attaques de l’OL ont fait reculer l’équipe du PSG et l’a obligée à défendre, ce qu’elle ne fait pas toujours très bien. C’était forcément prendre le risque de succomber aux contres foudroyants du PSG avec Edinson Cavani et Kylian Mbappé. Mais la défense lyonnaise de Bruno Génésio a tenu bon. Thomas Tuchel, lui, a montré beaucoup de nervosité. Le coach parisien s’est fortement énervé contre l’arbitre, traduisant ainsi l’incapacité de son équipe à répondre au plan de Bruno Génésio. Thomas Tuchel a mis du temps à changer l’organisation et les joueurs de son équipe pour répondre à la domination lyonnaise. Dans les tribunes du stade des Lumières, il y avait le coach de Manchester United (MU), Ole Gunnar Solskjær, venu observé le PSG, son prochain adversaire en Ligue des Champions. Il a remplacé José Mourinho avec succès. Depuis que cet ancien joueur du club a pris les commandes de l’équipe, MU accumule les bonnes performances. Comme quoi les grands entraîneurs de renom ne sont pas toujours la solution. Un coach local qui connait bien le club, son identité, son histoire, ses hommes, peut s’avérer également très performant. Comme Bruno Génésio. 

S’abonner à la newsletter