Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Football

Football : duel de coachs – Leonardo Jardim domine Pep Guardiola

17/03/2017
170316_ActuFoot_JardimGuardiola_SIPA_rex40489289_000026
Le coach de Monaco Leonardo Jardim a remporté sa bataille tactique face au maître Pep Guardiola en qualifiant l’AS Monaco pour les quarts de finale de Ligue des Champions, aux dépends de Manchester City.

Leonardo Jardim, un coach sous-estimé

Inconnu lorsqu’il est arrivé à Monaco, Leonardo Jardim a été beaucoup moqué pour sa manière de s’exprimer en conférence de presse, dans un français, il est vrai, difficilement compréhensible. On peut tout de même lui reconnaître ses efforts pour maîtriser cette langue. Aujourd’hui, tout le football français le remercie d’avoir qualifié en quarts de finale de la Ligue des Champions un club qui évolue dans le Championnat de France. Leonardo Jardim a réalisé un exploit en éliminant Manchester City, entraîné par Pep Guardiola, considéré comme le plus grand entraîneur du monde. Ce dernier a reconnu après le match retour perdu 3 à 1 qu’il n’avait pas su motiver ses joueurs et qu’il était donc responsable de cette élimination. C’est aussi reconnaître en creux que le coach monégasque, lui, a su amener ses joueurs à ce niveau, pour notamment livrer une première mi-temps exceptionnelle.

AS Monaco-Manchester City, un match tactique

En effet, les joueurs de l’AS Monaco ont étouffé l’équipe de Pep Guardiola durant la première période, en se montrant très actifs dans les couloirs. Leonardo Jardim avait repéré que les latéraux de Manchester City étaient davantage tournés vers l’offensive que la défense. Dès lors, il a demandé à ses joueurs de couloir Benjamin Mendy et Djibril Sidibé de beaucoup monter pour jouer dans le dos des défenseurs anglais. C’est ce qu’ils ont fait avec succès en adressant des centres particulièrement efficaces ; et c’est ainsi que les Monégasques ont marqué deux buts en première mi-temps. Une période durant laquelle le milieu de terrain de Monaco était très dense, empêchant toute construction de Manchester City. Pep Guardiola a identifié le problème et a corrigé l’organisation de son équipe à la mi-temps en faisant jouer Kevin De Bruyne plus bas. Ce changement a aussitôt porté ses fruits et Manchester a repris le dessus. Leonardo Jardim n’a pas répliqué car il avait visiblement anticipé que son équipe prendrait un but, mais il misait sur le potentiel offensif de son effectif. Manœuvre qui a payé, avec un brin de chance tout de même, car l’AS Monaco a marqué sur la seule occasion de la deuxième mi-temps. En fin de match, il a fait rentrer João Moutinho pour couper les relances adverses, ce qui s’est avéré très efficace. Grâce à tous ces éléments tactiques, Leonardo Jardim a ainsi eu raison du maître Pep Guardiola.

S’abonner à la newsletter