Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Football

Football : ligue 1, les nouveaux défis des coachs

12/08/2019
Crédit photo : Michel Euler/TH149/19111759930672/1904212311
Le Championnat de Ligue 1 a repris ce week-end. Pour la première fois, les clubs français aux plus gros budgets sont tous entraînés par des coachs étrangers.

Thomas Tuchel (PSG)

Après une première saison décevante en raison de l’élimination prématurée en Ligue des Champions, coupes nationales et une fin de championnat déliquescente, Thomas Tuchel n’a plus le droit à l’erreur cette saison. S’il avait quelques circonstances atténuantes l’an passé en raison d’un effectif insuffisant à certains postes comme celui de sentinelle, cette saison Tuchel a été entendu. Toutefois, il va devoir évoluer avec la présence du nouveau manager général du club, le Brésilien Leonardo qui aura un œil attentif sur le jeu du PSG. Par ailleurs, Tuchel devra gérer le cas Neymar qui a manifesté son mal être et son envie de partir.    

Le duo Sylvinho Juninho (Olympique Lyonnais)

Le président de l’OL, Jean Michel Aulas a fini par céder aux demandes des supporters de son club qui ne voulait plus de Bruno Génésio comme entraîneur. Pour le remplacer Aulas a choisi un tandem, notamment parce qu’il entend prendre un peu de recul. C’est pourquoi l’ancienne star du club Juninho a été nommé manager général et son compatriote Sylvinho s’occupera du terrain. Or, ce dernier a peu d’expérience en tant qu’entraîneur principal. Il n’a été jusqu’ici que l’adjoint de Roberto Mancini à l’Inter Milan de 2014 à 2016, avant d’intégrer le poste d’adjoint du sélectionneur de l’équipe du Brésil. Reste à savoir qui assumera vraiment les choix de jeu au fil de la saison. L’entente entre les deux hommes est primordiale pour la réussite de l’OL.

André Villas-Boas (Olympique de Marseille)

Les dirigeants de l’Olympique de Marseille disposant d’une enveloppe réduite pour leur recrutement ont décidé cette saison d’investir sur leur entraîneur. Après le départ de Rudy Garcia ils ont fait le choix de faire venir une pointure internationale en la personne de Luís André de Pina Cabral e Villas-Boas plus connu sous le nom d’André Villas-Boas. Ce coach Portugais après avoir été l’adjoint de son compatriote José Mourinho est devenu coach principal. Il a été le plus jeune entraineur à remporter une Coupe d’Europe (la Ligue Europa avec Porto) mais son passage à Chelsea n’a pas été couronné de succès. Il a mieux réussi à Tottenham et au Zénith de Saint-Pétersbourg. Son expérience dans ces grands clubs lui sera précieuse pour gérer la forte pression qui repose sur les épaules de tout entraîneur de l’OM. D’autant qu’il lui faudra faire avec un effectif qui sort d’une saison compliquée.

Leonardo Jardim (AS Monaco)

Le coach portugais se retrouve dans une situation très singulière. Il a été remercié par le club de Monaco après avoir, pourtant mené l’équipe au titre de championne de France et a été remplacé par Thierry Henry, dont la première expérience de coach n’a pas été concluante. Aussi Dimitri Rybolovlev, le propriétaire russe de l’ASM a rappelé Jardim en pleine saison. Ce dernier a sauvé le club d’une possible relégation mais ne l’a pas non plus hissé très haut. Son effectif n’est pas aussi brillant que lorsque l’ASM a été champion de France, mais Jardim parviendra peut-être à renouer avec le succès.

S’abonner à la newsletter