Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Handball

Handball féminin : Olivier Krumbholz poursuit sa mission

23/09/2016
Rio Olympics Handball Women
Olivier Krumbholz a été confirmé à la tête de l'Équipe de France féminine de handball jusqu'en 2018, grâce à ses résultats aux Jeux Olympiques de Rio. Explications.

Un management entre rupture et continuité

C’était un dossier à la fois compliqué et simple. Compliqué, parce que la situation d’Olivier Krumbholz est singulière. L’entraîneur coache l’Équipe de France féminine de handball depuis 2013. Cette année-là, malgré de bons résultats (sur 413 matchs, 254 victoires, 15 nuls et 144 défaites), il a été remercié après l’échec aux Jeux Olympiques de Londres et à l’Euro. C’est Alain Portes qui a pris alors sa succession, mais celui-ci a dû quitter son poste pour des raisons personnelles. Dans l’urgence, la Fédération Française de Handball a rappelé l’homme qui connaissait le mieux l’équipe. Olivier Krumbholz était en effet le plus à même de reprendre la mission au débotté et de mener les joueuses sur la route des Jeux Olympiques, sans perdre de temps dans l’adaptation à la fonction et au groupe. Et force est de constater que cela a parfaitement fonctionné, puisque les Bleues ont remporté une héroïque médaille d’argent à Rio.

Le relâchement grâce à Olivier Krumbholz

Cette réussite doit beaucoup à la manière dont Olivier Krumbholz a su évoluer dans son management. Il avait un mode de management assez directif, il pouvait se montrer parfois autoritaire et fonctionnait souvent par coup de gueule. La coupure avec la fonction l’a visiblement apaisé et il a évolué d’une toute autre manière avec le groupe lors des Jeux Olympiques de Rio. Il s’est montré plus conciliant et plus décontracté. Il a ainsi permis aux filles de prendre part à la cérémonie d’ouverture, ce qu’il avait refusé aux Jeux Olympiques de Pékin et de Londres. Alors que les Bleues étaient menées de sept points contre l’Espagne en quart de finale, il n’a pas hésité à faire une plaisanterie pour faire redescendre la pression. Un changement d’attitude payant qui a porté le groupe jusqu’en finale. Et il était donc logique qu’Olivier Krumbholz poursuive l’aventure jusqu’en 2018, année où la France organisera les Championnats d’Europe. Il sera assisté de Sébastien Gardillou comme entraîneur adjoint. L’Équipe de France se réunira prochainement afin de participer à trois matchs amicaux au Danemark début octobre. L’objectif étant pour Krumbholz de décrocher une nouvelle médaille lors de l’Euro organisé du 4 au 18 décembre en Suède.

Retrouvez également le Conseil de coach de Claude Onesta, sélectionneur de l’Équipe de France de handball.

S’abonner à la newsletter