Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Handball

Handball : les choix du staff

11/01/2019
Crédit photo : Ziga Zupan / Sportida/SIPA/1801271207
Le staff de l’Équipe de France de handball, dirigé par Didier Dinart, a donné la liste des joueurs qui participeront au Championnat du monde 2019.

Quatre joueurs restent à la maison

Pour le sélectionneur de l’Équipe de France, délivrer le nom des joueurs qui vont prendre part à la prochaine compétition est toujours un moment délicat. Mercredi, Didier Dinart a donné la liste des joueurs sélectionnés pour le Championnat du monde, qui aura lieu, du 10 au 27 janvier, en Allemagne et au Danemark.
Son adjoint, Guillaume Gille, a twitté : « Choisir un groupe, prendre des options, définir des priorités, acter certaines associations de joueurs pour porter le projet de la team France au mondial… ». C’est toujours vrai pour n’importe quelle équipe mais notamment pour l’Équipe de France masculine de handball qui domine la discipline depuis longtemps maintenant. Avec l’important vivier du handball français, ce choix est toujours un casse-tête. Didier Dinart reconnaît volontiers que ce n’est pas la partie de son travail qu’il préfère, loin de là. Il parle de crève-cœur à l’idée de passer des vingt joueurs qui ont disputé le stage et les matchs préparatoires aux seize demandés par le règlement.

Une équipe jeune et expérimentée

C’est donc Nicolas Tournat, Raphaël Caucheteux, Melvyn Richardson et Olivier Nyokas qui ont appris qu’ils ne partiraient pas avec leurs coéquipiers. Didier Dinart les a prévenus avant l’annonce officielle. Son critère de jugement n’a pas été la forme du moment mais plutôt la capacité à se montrer polyvalent, d’évoluer à différents postes, et c’est le cas pour le Nantais Nicolas Tournat, avec un niveau un peu inférieur à ses concurrents dans son activité défensive. Il faut dire que le choix a été très difficile pour le staff à ce poste, tant le handball français compte de très bons pivots. Didier Dinart et Guillaume Gille disposent maintenant d’une équipe rajeunie tout en restant expérimentée. Pour le reste, le règlement permet au coach d’intégrer trois autres joueurs durant la compétition en cas de blessure. Il piochera dans une liste de vingt-huit joueurs parmi lesquels figure l’emblématique Nikola Karabatic, de retour à la compétition après une opération au pied.

S’abonner à la newsletter