Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Handball

Handball : les filles en conquête

30/11/2018
Crédit photo : POL EMILE / SIPA/SIPA/1811300021
Le championnat d'Europe de handball féminin se déroule en France. Une occasion pour les Françaises d’installer leur sport dans le paysage. Elles ont beaucoup d’atouts pour ça.

Un fort palmarès

L’Équipe de France de handball dispose d’un énorme palmarès et constitue en cela l’Équipe de France la plus forte parmi les sports collectifs. En effet, les Bleues sont championnes du monde en titre et vice-championnes olympiques, avec en plus une médaille de bronze obtenue au dernier Championnat d’Europe. Si l’on excepte les footballeurs dont la discipline dépasse toutes les autres, il n’y a bien que leurs homologues du handball masculin qui peuvent rivaliser. Forcément, les Experts exercent une telle domination sur le handball mondial depuis des années qu’ils emportent un peu toute l’image de ce sport avec eux. Mais les filles émergent à grand pas.

En mission pour leur discipline

Justement, cet Euro en France avec toutes les meilleures joueuses continentales est une magnifique occasion pour les filles d’inscrire durablement leur identité d’équipe dans le cœur du grand public. Et c’est bien parti puisque 120 000 des 165 000 billets en vente dans les cinq villes organisatrices de la compétition (Brest, Nantes, Paris, Nancy, Montbéliard) ont été vendus.

Une défaite encourageante

Certes, perdre le premier match n’est pas la meilleure des manières d’entamer une compétition. Mais cette défaite 26-23 face à la Russie — qui n’est autre que l’équipe championne Olympique — n’est pas désespérant. Surtout que le contenu, le jeu présenté par les Françaises, est assez encourageant. La gardienne Amandine Leynaud et Estelle Nze Minko se sont distinguées, tout comme la jeune Orlane Kanor qui a été très prometteuse. Cela devrait se traduire positivement pour le prochain match à Nancy dimanche face à la Slovénie.

Un coach solide

L’Équipe de France pourra s’appuyer durant ces prochains jours sur l’expérience de son coach. Olivier Krumbholz a entraîné l’Équipe de France de 1998 jusqu’à 2013 avant de revenir en 2016 pour porter l’Équipe de France au sommet de la hiérarchie mondiale. Il a la maîtrise de ces grandes épreuves et la couenne suffisamment épaisse pour tenir la pression d’une compétition à domicile.

S’abonner à la newsletter