Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Jeux Olympiques

Les JOJ, des Jeux Olympiques en herbe

23/01/2020
Crédit photo : CHINE NOUVELLE/SIPA/2001161606
Les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver se sont disputés à Lausanne du 9 au 22 janvier. Une compétition unique à bien des égards.

L’esprit des Jeux Olympiques

L’idée de créer des Jeux Olympiques consacrés aux jeunes sportifs est à porter au crédit de l’Autrichien Johann Rosenzopf. Ce projet a été ensuite mené à bien par le précédent président du CIO Jacques Rogge, et c’est le 25 avril 2007 que la commission exécutive du CIO a voté à l’unanimité la création de cette compétition. Comme les Jeux Olympiques, les « JOJ » alternent entre une compétition hivernale et une compétition estivale. Les premiers JOJ d’hiver se sont déroulés à Innsbruck en Autriche en 2012 puis à Lillehammer en Norvège en 2016. Pour cette 3e édition, ils se sont disputés à Lausanne du 9 au 22 janvier. La compétition a rassemblé quelque 1 900 jeunes sportifs de 15 à 18 ans avec une parité scrupuleusement respectée. Ces jeunes athlètes venaient de plus de 80 pays à travers le monde. C’est vraiment l’anti-chambre des Jeux Olympiques. D’ailleurs, tous les participants saluent l’état d’esprit qui règne dans cette compétition où l’on retrouve une ambiance plus légère que les Jeux Olympiques. Les sportifs présents sont en effet davantage dans la spontanéité et l’enthousiasme et vivent forcément les épreuves avec moins de pression que leurs aînés.

Des idées nouvelles

Pour le CIO, c’est justement une occasion de tester des formules de compétitions, des idées neuves. Et mêmes des disciplines nouvelles. C’est ainsi qu’en Suisse, on peut voir des compétitions de ski alpinisme qui ne sont pas dans le programme olympique mais qui pourraient un jour s’y retrouver. C’est comme ça que le Breakdance a intégré les Jeux Olympiques après avoir été testé avec succès aux JOJ. L’engouement autour de ce sport dans cette compétition jeune lors des JOJ en Argentine en 2018 avait beaucoup joué dans la décision du CIO d’intégrer cette discipline au programme des Jeux Olympiques. De la même façon, il y a, à cette édition 2020 des JOJ, des matchs de hockey sur glace à trois contre trois dans le même profil que le basket trois contre trois. Et, autre innovation, ces équipes sont composées par des hockeyeurs de pays différents. C’est également le cas dans les épreuves de patinage artistique mixtes avec des équipes constituées d’athlètes de pays différents. Cela occasionne un esprit particulier et qui renoue avec l’esprit originel de Coubertin, celui de la fraternité entre les sportifs du monde entier.

S’abonner à la newsletter