Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Escrime

L’escrime et ses coachs visent Tokyo 2020

18/06/2019
La campagne pour la qualification des Équipes de France d’escrime pour les Jeux Olympiques de Tokyo a commencé. Elle passe par les Championnats d’Europe.

Les destins individuels passent par le collectif

Les Jeux Olympiques de Tokyo se profilent et la campagne de qualification à cette compétition s’est ouverte pour de nombreux de sports. C’est le cas de l’escrime qui présente cette particularité : la qualification par équipe est d’autant primordiale qu’elle décide de la qualification individuelle. En effet, les équipes qui se seront qualifiées pour le tournoi olympique par équipe de leur arme pourront engager trois tireurs dans l’épreuve individuelle aux Jeux Olympiques. Si l’équipe d’un pays n’est pas qualifiée, il faudra pour les tireurs passer par une qualification individuelle qui est beaucoup plus complexe et restrictive. C’est pourquoi il est indispensable pour les Équipes de France masculine et féminine de fleuret (dirigées par Emeric Clos), d’épée (managées par Sébastien Barrois) et de sabre (emmenées par Jean-Philippe Daurelle) de se qualifier collectivement. C’est donc une période cruciale pour les entraîneurs, d’autant plus qu’une qualification par équipe délivre une bonne chance de médailles dans cette épreuve puisqu’il y a peu d’équipes engagées aux Jeux Olympiques.

Aussi, cette semaine s’avère un moment fort de la saison puisque les Championnats d’Europe ont démarré lundi à Düsseldorf en Allemagne. Ces championnats d’Europe vont en effet compter dans le mode de qualification.

Une semaine cruciale

Pour aller aux Jeux Olympiques par équipe, chaque équipe des trois armes doit terminer dans les quatre premières équipes au classement mondial qui s’étale entre le mois d’avril 2019 et le mois d’avril de l’année prochaine. Si aucune nation européenne ne figure dans ce TOP 4, c’est alors la nation européenne la mieux classée au-delà de ces quatre équipes qui sera qualifiée au nom du continent européen. Ce classement tiendra compte des prochains Championnats du Monde qui vont se dérouler en juillet à Budapest, des Championnats continentaux ainsi que des quatre meilleurs résultats en Coupe du Monde. Il faut donc, pour les escrimeurs français, marquer tout de suite des points sur leurs concurrents directs européens. D’autant que pour l’instant, les Équipes de France sont en bonne place suite à d’excellents résultats en Coupe du Monde. En effet, l’équipe d’épée hommes qui a obtenu une 2e place à l’épreuve de Coupe du Monde disputée à Paris occupe la 2e place du classement mondial provisoire. Même chose pour le fleuret dames qui a terminé 2e à Tauber. Les fleurettistes masculins ont pris une 4e place à Saint Pétersbourg qui les situe dans ces quatre places qualificatives. Les sabreurs n’y sont pas pour l’instant avec leur 5e place à Tunis, tout comme les sabreuses, 6e à Madrid. En revanche, ces deux équipes sont pour l’instant les deux meilleures nations européennes. Ces Championnats d’Europe sont une occasion pour les équipes de Jean-Philippe Daurelle d’accentuer cette avance en s’y imposant. Enfin, les épéistes femmes doivent se reprendre et elles aussi réussir de bons Championnats d’Europe suite à leur 10e place lors de l’épreuve de Coupe du Monde à Dubaï. Les escrimeurs français vont donc vivre une semaine intense et déterminante pour leur avenir olympique à Düsseldorf.

S’abonner à la newsletter