Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Natation

Manaudou, famille en or

08/08/2015
Florent Manaudou
Après avoir remporté le titre mondial à Kazan du 50 m papillon, du 4x100 m, Florent Manaudou est en finale du 50 m nage libre. Sur les pas de sa sœur. Une fratrie unique dans l’histoire de ce sport mais avec des coachs différents.

Unique en natation

Ce n’est pas unique de voir ainsi les membres d’une même famille briller au très haut niveau. C’est assez courant dans les sports collectifs. En rugby on a connu les frères Spanghero, Lièvremont, en football les frères Revelli, au hand les frères Luka et Nikola Karabatic. Dans deux sports différents c’est plus rare, mais il y a les frères Nicolas et Julien Escudé respectivement internationaux de tennis et de football. En sport individuel, en athlétisme, plusieurs fratries ont brillées comme les frères Bubka même si l’un, Sergueï, a nettement éclipsé son aîné ou récemment le relais 4×400 m avec les trois frères Borlée d’origine belge. Carl Lewis avait une sœur, Carol, médaillée de bronze aux Championnats du Monde de saut en longueur. Mais le cas des frères et sœurs Manaudou est assez exceptionnel dans la mesure où ils sont tous les deux successivement stars de la natation française. C’est d’ailleurs unique dans l’histoire que deux membres d’une même fratrie soient champions olympiques de natation.

Deux voies différentes

Ils ont tous les deux commencé au même endroit mais ont peu nagé ensemble car Laure est très vite partie rejoindre Philippe Lucas à Melun. Ils ont alors formé un duo explosif où le fort caractère de Laure Manaudou a dû se plier à la discipline de fer exigée par Philippe Lucas. Le talent et la volonté de l’une et la rigueur de l’autre les ont menés au titre olympique. Florent Manaudou a pris lui une autre voie. Après avoir été entraîné par son frère Nicolas à Ambérieu-en-Bugey, où du reste Laure a partagé ses lignes d’eau lorsque elle est revenue quelques temps nager dans son club formateur, Florent Manaudou a rejoint le Cercle des Nageurs de Marseille. Où le management est tout autre. En effet, il s’agit d’un vrai groupe d’entraînement où règne l’émulation collective. Mais si Romain Barnier entretient une relation avec chacun de ses nageurs et il est moins dans un management directif et à poigne que Philippe Lucas. Avec également d’excellents résultats ! Une preuve de plus qu’il n’y a pas qu’une seule voie qui mène à la réussite et qu’il y a aussi plusieurs formes de management suivant les caractères de chacun.

S’abonner à la newsletter