Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Rugby

Rugby : En attendant Fabien Galthié

23/04/2019
Les clubs amateurs de rugby n’ont pas souhaité que le XV de France soit dirigé par un entraîneur étranger. C’est donc un coach français qui devrait devenir sélectionneur du XV de France. Très probablement Fabien Galthié.

Référendum inédit

La méthode était peu commune. Bernard Laporte, le président de la fédération française de rugby (FFR), a souhaité prendre l’avis des clubs amateurs du rugby français avant de procéder au choix du futur sélectionneur du XV de France, qui devra succéder à Jacques Brunel dans la perspective de la prochaine Coupe du Monde organisée en France en 2023. Il y aura donc une grosse pression sur ce poste et il s’agit de ne pas se tromper. Bernard Laporte voulait enrôler un coach étranger et avait, à cet effet, consulté les « cinq meilleurs entraîneurs du monde » pour faire son choix. On sait qu’il avait une préférence pour l’entraîneur de l’équipe d’Irlande, Joe Schmidt — qui avait le grand avantage d’avoir entraîné à Clermont et connaissait donc le rugby français —  et pour Warren Gatland, l’actuel coach du Pays de Galles qui vient de réaliser le Grand Chelem. Mais avant de prendre sa décision définitive, le président de la FFR avait donc souhaité consulter sa base et avait consulté les clubs amateurs sur le principe de cette décision. Jeudi 11 avril, la fédération a dépouillé les résultats de ce référendum. La moitié des clubs ont répondu à la votation, et 59 % de ces votants ont exprimé leur refus de voir un entraîneur étranger prendre en main la destinée du XV de France pour une Coupe du Monde en France.

Fabien Galthié en pole position

Le président de la FFR va donc désormais devoir faire un choix parmi les coachs français. Ce n’était pas son intention première, mais les compétences ne manquent pas. Plusieurs noms circulent depuis plusieurs semaines : Pierre Mignoni, entraîneur de Lyon et qui avait été l’adjoint de Bernard Laporte quand celui-ci était le manager de Toulon. Laurent Labit et Laurent Travers, les entraîneurs du Racing 92 qui ont réussi partout où ils sont passés. Ugo Mola, qui produit avec le Stade toulousain un rugby splendide loué par tous les amateurs de ce jeu. Franck Azema, l’actuel coach de Clermont. Christophe Urios, lui, a signé un futur contrat avec Bordeaux et ne serait donc plus libre.

Le journal L’Équipe a annoncé que Fabien Galthié aurait les faveurs de Bernard Laporte et que l’ancien coach de Toulon serait déjà en train de constituer son staff. Toujours selon l’Équipe, William Servat, le coach des avants du Stade Toulousain, aurait été sollicité pour s’occuper des avants. Bernard Laporte a assuré que le nom du futur coach du XV de France serait connu avant la prochaine Coupe du Monde qui se déroulera au Japon l’automne prochain. Cela ne devrait pas tarder.    


S’abonner à la newsletter