Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Rugby

Rugby : Fabien Galthié fait courir le XV de France

13/08/2019
Crédit photo : CHRISTOPHE SAIDI/SIPA/1711121337
Le XV de France effectue sa préparation pour la Coupe du monde en Espagne. Une préparation que le futur sélectionneur a fortement influencée.

Monaco puis l’Espagne en été…

Les responsables du XV de France ont choisi d’acclimater les organismes des joueurs à la chaleur étouffante du mois de septembre au Japon. C’est en effet au Pays du Soleil Levant que va se disputer la Coupe du monde de rugby à partir du 20 septembre, jour du match d’ouverture entre la Russie et le Japon, jusqu’au jour programmé de la finale. La France rentrera en lice le lendemain pour son match crucial contre l’Argentine. L’équipe de France avait entamé sa préparation dans la chaleur du mois de juillet à Marcoussis, l’avait poursuivie à Monaco avant de continuer lors d’un stage à nouveau très éprouvant en Espagne. La préparation physique est prise en charge par le nouveau responsable de ce secteur, Thibault Giroud, qui avait été imposé par le futur sélectionneur et adjoint de Jacques Brunel, Fabien Galthié. Giroud a concocté un programme physique très intense. Il s’agit de préparer les joueurs de l’équipe de France au jeu préconisé par Galthié.

Rugby de mouvement

Depuis son arrivée dans le staff de l’équipe de France, l’ancien coach du RC Toulon, a fait sensiblement évoluer le projet de jeu du XV de France. Si Jacques Brunel reste le sélectionneur en chef, Galthié qui est officiellement son adjoint et celui qui lui succèdera après la Coupe du monde, a préconisé de faire évoluer le jeu du XV de France vers un modèle de rugby plus moderne, basé sur la vitesse de déplacement et d’exécution. De sorte qu’en cet été, les joueurs doivent, pour schématiser : perdre du poids et gagner en vitesse de déplacement et d’accélération afin de répondre aux critères physiques qui permettent de pratiquer ce rugby de mouvement. Le groupe travaille avec 37 joueurs mais l’équipe de France ne partira au Japon qu’avec 31 joueurs. Le sélectionneur Jacques Brunel aura la responsabilité de trancher, au terme d’une discussion avec Fabien Galthié, dont les idées seront forcément écoutées.

S’abonner à la newsletter