Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Volley-ball

Volley-ball : un tournoi sous haute tension pour Laurent Tillie et ses joueurs

05/01/2016
Laurent Tillie
L’Équipe de France masculine de volley-ball débute son tournoi qualificatif olympique à Berlin du 5 au 10 janvier. Une compétition dense et compliquée à gérer pour le coach.

Le contexte du tournoi qualificatif olympique

Bien qu’elle ait remporté la Ligue mondiale et le Championnat d’Europe en 2015, l’Équipe de France de volley-ball doit passer par un tournoi de qualification en Allemagne pour aller aux Jeux Olympiques. Il lui faut pour cela remporter cette compétition où figurent les meilleures équipes européennes. Si elle termine deuxième ou troisième, elle pourra disputer un autre tournoi en juin ; sinon, elle sera éliminée de la course. C’est donc un vrai parcours du combattant pour les Français et leur coach Laurent Tillie qui, eu égard à leur brillant parcours en 2015, mériteraient d’aller aux Jeux Olympiques.

Les atouts de l’Équipe de France de volley-ball

Vainqueur de la Ligue mondiale et des Championnats d’Europe où elle a successivement battu la Croatie, l’Estonie, l’Italie, la Serbie, la Bulgarie et la Slovénie, l’Équipe de France dispose d’un capital confiance important. Mais Laurent Tillie est agacé par ce marathon de matchs auxquels vont être confrontés ses joueurs. Ils vont ainsi disputer cinq matchs en cinq jours, et chaque fois des rencontres avec la terrible pression de la qualification pour les Jeux Olympiques. Mais il pourra compter dans cette aventure sur la cohésion dont a fait preuve son équipe jusqu’ici. À chaque fois qu’un joueur baisse de rythme, un autre se lève pour porter l’équipe.

La méthode Laurent Tillie

Laurent Tillie accorde beaucoup d’importance à l’état d’esprit de son groupe. Il sait laisser une certaine autonomie aux joueurs en dehors du cadre de l’entraînement, afin notamment qu’ils forment une véritable équipe sur le terrain mais aussi hors du contexte sportif. Il a su s’adapter aux codes de cette nouvelle génération, ce qui n’est pas toujours évident pour certains coachs, qui de ce fait perdent un peu l’écoute de leur groupe. À l’approche de cette compétition, Laurent Tillie garde ses joueurs sous tension aux entraînements selon la vieille et indémodable recette « on joue comme on s’entraîne ». Si les joueurs ont des sautes d’attention durant les séances, cela risque d’être pareil en match. Il fixe donc des objectifs collectifs à atteindre obligeant ainsi les joueurs à une concentration mutuelle. Ce qui permet d’obtenir des entraînements de qualité, indispensables avant une échéance comme le tournoi qualificatif olympique.

S’abonner à la newsletter