Natation

Dernières confrontations avant Kazan

Romain Barnier
Coach de natation
Suivez le coach Romain Barnier sur la route de Rio – Ep4. Dernières confrontations avant Kazan
La compétition recommence pour les nageurs Marseillais. À quelques semaines des championnats du monde de natation, le coach Romain Barnier nous présente les vertus de l'opposition.

Les meetings de préparation aux championnats du monde de natation s’enchaînent dans les deux mois précédant l’événement. Tous les meilleurs nageurs sont en Europe. L’occasion de revoir les visages des adversaires, en compétition, et parfois même comme invités de luxe à l’entraînement.

 

G00-Home-Bandeau

Allez, c’est la dernière ligne droite, dans moins d’un mois nous serons dans le « Chaudron » (traduction littérale de la ville de Kazan en Russie), pour affronter les meilleurs nageurs de la planète aux championnats du monde. On va pouvoir, enfin, mettre de côté notre travail au long cours de préparation vers Rio. Ce travail si fastidieux et routinier, pour retrouver les joies de la vitesse et les sensations de légèreté dans l’eau. Fini les grosses séances de musculation qui endolorissent les corps et les rendent lourds dans l’eau, et fini aussi, les longues séances de natation qui vous épuisent nerveusement.  Déjà tout au long du mois juin, synonyme des premiers affrontements internationaux, le plaisir de revoir les visages de nos adversaires, ceux-là même qui vous motivent chaque jour à l’entraînement, à booster nos énergies.
Nous avons également eu le privilège d’accueillir à l’entraînement pendant une semaine l’un des plus grands champions de notre sport, en la personne de Ryan Lochte. L’américain sera probablement l’un de nos adversaires les plus dangereux pour la bataille du titre mondial du relais 4x100m nage libre. Mais qu’importe, nous avons partagé avec lui tous nos secrets d’entraînement et il a fait de même. Vous aviez pu découvrir lors de l’épisode #2 notre approche sur le partage d’expérience en interne, et bien cette philosophie s’étend également à la concurrence externe. Peu importe si nos adversaires deviennent plus forts grâce à nous, tant que nous progressons aussi. On évoque souvent les effets grisants de la victoire, mais on oublie que ceux de la progression peuvent l’être tout autant. A mes yeux, ils revêtissent une importance encore plus grande. C’est surement même une des raisons principales de nos multiples succès.

Bon épisode à tous, c’est mon préféré à ce jour, probablement car il s’y dégage enfin le parfum de la compétition qu’on aime, celle où il y a de réels enjeux.

Romain Barnier

S’abonner à la newsletter