Natation

La concurrence interne

Romain Barnier
Coach de natation
Suivez le coach de natation Romain Barnier sur la route de Rio – Ep 2. La concurrence interne
Les nageurs du Cercle des Nageurs de Marseille poursuivent leur route vers les Jeux de Rio 2016. À l'occasion des championnats de France, début avril à Limoges, Romain Barnier vous dévoile une des clés de son management : la concurrence interne.

Le travail collectif, levier de concurrence interne

« La concurrence interne, c’est un des piliers du système Cercle des Nageurs de Marseille, notre pourvoyeur de médailles, notre fond de commerce pour attirer des athlètes de talent. Certains y voient une prise de risque, nous, l’essence de notre quotidien.
Quand nous avons débuté l’aventure il y a de ça dix ans, le petit monde de la natation française était essentiellement basé sur le modèle du binôme entraineur-entrainé avec une forte notion individuelle. Par anticonformisme peut-être, mais aussi et surtout par envie de donner un sens collectif à notre projet,  nous avons décidé de prendre le risque de confronter les meilleurs nageurs au quotidien.
Et très vite les meilleurs crawleurs nous ont rejoint (dans l’ordre chronologique) : William Meynard , Frédérick Bousquet, Fabien Gilot, Grégory Mallet, Florent Manaudou, Mehdy Metella, Clément Mignon. Ils s’entrainent ensemble et s’affrontent chaque année pour leur place en Équipe de France. Ils ont aujourd’hui un point commun, ils sont tous champions du monde grâce au relais 4x100m.
Ce choix comporte des risques, celui de l’affrontement des égos et de possibles tensions internes. Il comporte surtout une richesse incroyable. Manipulé avec respect et transparence, il ouvre la porte de la singularité, une des conditions indispensable du sport de haut de niveau.
Après le crawl, la concurrence interne s’est propagée sur le dos quand Florent Manaudou a décidé de venir jouer sur le terrain de notre Champion du Monde Camille Lacourt. Je vous laisse en découvrir les bienfaits. »

Romain Barnier

S’abonner à la newsletter