Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Multisport

Rencontre de coachs – Ep. 2 : Motiver dans l’incertitude

Rencontre de coachs # Motiver dans l'incertitude
Depuis la sortie du confinement, l’entraînement des sportifs de haut niveau a repris à un rythme intense. Pour autant, dans l’attente de la reprise des compétitions officielles l’incertitude persiste. Pour les coachs, difficile de trouver les ressorts de la motivation.

Le sport a repris ses droits… Ou presque. Pas pour tous, et pas tous avec les mêmes règles. Pour les sports individuels comme le triathlon ou le para-aviron, c’est reparti pour une préparation de longue haleine de type hivernale. Pour les sports collectifs comme le basket 3×3, avec des contacts, les compétitions locales ont repris avec des règles très strictes. Mais personne n’a encore confirmation de la programmation de compétitions internationales. On parle de septembre mais rien n’est sûr. Et ça complique la tâche des entraîneurs : « les joueurs réclament des certitudes quand, nous-mêmes, on n’est pas dans la certitude ! »déplore Karim Souchu, co-entraîneur de l’équipe de France de basket 3×3.

Karim Souchu comme Charles Delval en para-aviron ou Stéphanie Deanaz en triathlon sont d’accord sur un point : « Il faut s’appuyer sur des choses sur lesquelles on peut travailler de façon sûre ». Pas question donc de transmettre des informations qui n’auraient pas été confirmées pour ne pas rajouter du stress à l’inquiétude.

En revanche, tous sont avides de compétition et paradoxalement, les premiers à avoir pu affronter la concurrence sont les basketteurs 3×3, avec une compétition organisée début juillet au Cap d’Ail, avec mesures de distanciations sociales strictes et désinfection des ballons. Pour les sports individuels, la compétition a repris en interne avec des confrontations entre coéquipières, « direct dès la sortie du confinement ! »comme s’en amuse Stéphanie Deanaz.

Les athlètes paralympiques se sont eux retrouvés en stage en juillet, en espérant retrouver les bassins de compétition en octobre. Mais ce qui tracasse tous les sportifs, c’est surtout l’incertitude quant à la tenue de l’échéance de Tokyo en 2021, déjà reportée d’un an à cause de la pandémie. Les 3 coachs sont unanimes : pas question d’évoquer une quelconque annulation à l’heure actuelle !

S’abonner à la newsletter