Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Multisport

Typologies de coachs : le coach autoritaire

Shutterstock
Nous abordons, dans cette série, différentes typologies de coachs que l’on rencontre dans le sport. Voici le coach autoritaire.

Style de management

Le coach autoritaire est un coach qui manage comme cela est traditionnellement fait dans l’armée. C’est un management vertical où l’entraîneur se montre très dirigiste sur le plan tactique mais aussi dans la gestion des hommes. Il justifie peu ses choix, mais ces derniers doivent être suivis vaille que vaille, sans discussion. Le discours est direct, les vérités assénées sans ambages. Sa légitimité est liée à son statut, à son charisme, elle n’est pas négociable.

Qualité du coach autoritaire

Ce sont en général des coachs assez charismatiques, d’une très grande exigence. Ils sont stricts sur les horaires, sur le comportement, sur la discipline. Ils font peu de sentiments mais ce qui n’empêche pas une certaine sensibilité. En effet, ces coachs, en dehors du cadre de leur activité, peuvent se montrer très humains envers un de leurs joueurs ou athlètes qui connaîtrait des problèmes ou qui aurait besoin d’aide. Ce sont des gens assez durs mais la plupart du temps toujours justes. Ils sont généralement assez honnêtes intellectuellement dans leurs choix.

Avantages et inconvénients

Ce genre de coach convient en général aux éléments forts d’un groupe, ceux qui sont également exigeants avec eux-mêmes et en recherche de performance. Ils ont la capacité d’emmener très loin les champions au caractère trempé. Ou bien inversement des éléments un peu fragiles et qui admirent ce genre de caractère et qui sont prêts à les suivre n’importe où. À l’inverse, ils peuvent briser des athlètes peu sûrs d’eux, des joueurs qui vivent mal les remarques un peu sévères ou qui ont besoin de beaucoup d’écoute.

Exemples de coachs autoritaires

Traditionnellement, les coachs des Pays de l’Est étaient réputés comme des coachs autoritaires, mais ne faisaient que rarement preuve d’humanité. À l’exemple du mythique coach de la gymnastique soviétique Leonid Arkaev ou bien de l’entraîneur de l’équipe d’URSS de hockey sur glace des années 80, Viktor Tikhonov. Ce type de coach se retrouve aussi dans les sports collectifs où il faut faire preuve d’autorité pour tenir un groupe. On peut ainsi penser à Alex Ferguson, le coach historique de Manchester United, et bien entendu à José Mourinho. En France, on peut citer l’actuel sélectionneur du XV de France Guy Novès ou l’entraîneur du RC Toulon Bernard Laporte.

 

 

S’abonner à la newsletter