Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Tendance

5 questions sur les bébés nageurs

Nous entrons dans la période où l’on peut inscrire son enfant au cours de « bébé nageur ». C’est même recommandé, car les séances sont très courues et le nombre de places et de piscines sont limitées. Voici les réponses aux questions que l’on peut se poser au préalable.

1. À quel âge peut-on inscrire son enfant aux séances de bébés nageurs ?

D’abord, il s’est inscrit tout seul durant toute la période où il a baigné dans le liquide amniotique. C’est pour cela que vous allez être surpris par son aisance dans l’eau. D’ailleurs, jusqu’à un an, les bébés possèdent un réflexe naturel lorsqu’ils sont dans l’eau, ils agitent leurs membres et bloquent leur respiration… C’est pourquoi on peut se rendre à une séance de bébés nageurs très tôt : les bébés sont acceptés à partir de 4 mois. 

2. Le bébé apprend-il à nager ?

L’appellation « bébés nageurs » est trompeuse. Car le bébé de quelques mois ne va pas apprendre à nager durant ces séances. Certains cours sont ainsi intitulés « bébés dans l’eau », ce qui correspond plus à la réalité. Il n’apprendra donc pas à nager mais, en revanche, il va se familiariser avec le milieu aquatique. En effet, aucune étude ne montre que les bébés nageurs font de meilleurs nageurs. Vous n’en ferez donc pas forcément le prochain Florent ou la prochaine Laure Manaudou en l’accompagnant au bébé nageur, mais il prendra certainement plus vite confiance en lui.

3. Quels en sont les bienfaits ?

Il y a d’abord le plaisir des parents de partager ce moment avec son enfant. On vit cet instant dans un autre contexte que d’ordinaire, ce qui change les émotions. L’interaction est vraiment épatante. Car on le voit découvrir des sensations nouvelles et réagir à cela. Ces séances vont lui permettre de développer et d’encourager son autonomie motrice. Il va devoir s’adapter à des repères sensoriels inconnus, à des postures nouvelles…

4. Est-ce encadré ?

Bien entendu. N’importe quelle piscine et personnel ne peut assumer l’organisation d’un cours de bébé nageur. La piscine doit avoir une température suffisante pour accueillir les enfants afin qu’ils n’aient pas froid. En général au-dessus de 30°. Ensuite et surtout, le personnel qui va encadrer la séance doit être formé à cet exercice et disposer des habilitations. Il convient de disposer du brevet d’État de natation. Il existe pour ceux qui passent ce brevet une option bébé nageur. 

5. Y-a-t-il des contre-indications ?

Il est toujours mieux, de poser la question à son médecin ou de son pédiatre lors d’une consultation. Car les cours de bébés nageurs peuvent être déconseillés pour des enfants qui souffrent de troubles respiratoires ou de problèmes cardio-vasculaires. Il est conseillé aussi de prendre du sérum physiologique pour les yeux car le chlore peut irriter. Prévoyez également des couches étanches… Et puis aussi un bon sandwich rillettes… Car la piscine creuse autant les petits que les parents.

S’abonner à la newsletter