Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Bien-être

Attention aux étirements

Sans titre-1
C’est une vieille habitude : on s’étire avant et après le sport. Pourtant, aujourd’hui, il est admis que ces étirements sont plutôt contre-productifs. Explications.

Les étirements fragilisent le muscle

On se souvient tous de nos cours de sport au lycée où il fallait invariablement s’étirer avant de commencer un exercice. Des coachs continuent de préconiser des étirements des muscles avant de commencer une activité physique. Pourtant cela s’avère fortement déconseillé par beaucoup de spécialistes.

Tout d’abord les étirements ne permettent aucun échauffement du muscle, bien au contraire, ils le refroidissent. Ils font en effet baisser le tonus musculaire et repoussent le seuil de la douleur. Mais attention, on risque alors de fragiliser le muscle. On lui fait subir des microlésions qui fragilisent les fibres. On augmente ainsi les courbatures contrairement à l’effet souhaité.

Des tests à grande échelle ont montré que les personnes qui s’étiraient avant le sport étaient davantage sujettes aux blessures que celles qui ne s’étiraient pas. Notamment dans les épreuves de force et même pour la course à pied. Un muscle étiré réagit en se contractant afin de prévenir la déchirure et protéger l’articulation. En réalisant un étirement prolongé, on diminue cette réaction protectrice et, dès lors, on risque un claquage ou une entorse. Par ailleurs, en vous étirant, vous allez augmenter votre tolérance à la douleur et ainsi aller plus loin dans les exercices ou dans votre effort, ce qui peut provoquer la blessure.

S’étirer diminue la performance

Un muscle étiré est un muscle moins efficace tandis qu’un tendon raide va mieux restituer l’énergie notamment pour les exercices d’explosivité. À proscrire pour toutes les disciplines où l’on saute et où l’on a besoin de vitesse. On est plus dynamique lorsque l’on ne s’est pas étiré avant la séance d’entraînement. Maintenant faut-il s’étirer après ? Tous les spécialistes ne sont pas d’accord.

On peut dire qu’il est bon de s’étirer pour des sports qui font appel à des mouvements amples. Car on améliore indéniablement sa souplesse en s’étirant. Mais pour la course à pied, les sports de force ou la musculation, en s’étirant, on prend le risque de provoquer plus de lésions sur le muscle et donc d’aggraver les courbatures. Cela peut se concevoir si l’on veut prolonger la charge d’entraînement mais ce n’est pas régénérateur. Toutefois, certaines personnes ressentent naturellement le besoin de s’étirer et assurent que ça leur fait du bien. Elles y trouvent des bénéfices. Elles peuvent continuer — mais avec des étirements courts suivis de longs temps de pause. Car il est toujours bon d’écouter son corps.

Les trois reproches faits aux étirements :

  • Fragilisent la fibre musculaire
  • Provoquent des courbatures
  • Diminuent la performance
S’abonner à la newsletter