Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Santé

Boire, mais pas trop

hydratation
Il est nécessaire de bien s’hydrater pour faire du sport. Mais attention, trop boire nuit aussi à la performance.

Boire avant, pendant et après l’effort

La déshydratation est l’ennemi du sportif. On peut en effet diminuer ses performances sportives jusqu’à 10 % en se trouvant en situation de déshydratation. Par ailleurs, cela peut également provoquer des tendinites, des crampes, des problèmes digestifs… C’est pourquoi il est fondamental de boire de l’eau régulièrement. Et il ne faut pas forcément attendre d’avoir soif car, si le corps réclame, c’est que l’on se trouve déjà en état de déshydratation. Toutefois, l’alerte entre le moment où le corps se déshydrate et le moment où il se manifeste – la soif – est très court. Il faut surtout ne pas attendre de commencer son activité sportive pour boire mais anticiper. Ainsi, il est bon d’administrer régulièrement des petites gorgées de 10 à 20 ml au moins deux heures avant l’activité physique. Ensuite, si la discipline le permet, il convient de boire pendant l’exercice car le corps chauffe et comme une centrale nucléaire, on le refroidit avec de l’eau, par la transpiration. Il faut donc compenser cette perte. De même qu’il est fondamental de bien boire après l’effort afin de faciliter la récupération.

Trop s’hydrater peut nuire aussi

Mais attention boire trop d’eau n’est pas bon non plus. Ainsi, si l’on absorbe plus de 5 litres d’eau en une seule journée sans faire le moindre effort physique, l’eau passe dans le sang, ce qui provoque une baisse de la concentration en sodium et peut entraîner à terme un œdème cérébral. Sans aller jusque là, boire trop d’eau peut aussi faire diminuer la performance sportive. Cela concerne notamment les coureurs de 10 km ou de semi-marathon qui ont tendance à boire à tous les ravitaillements et finalement accumulent plus d’eau que les reins ne peuvent traiter. Et cela amène parfois certains coureurs à faire des malaises. Donc même avec de l’eau, l’excès de boisson est déconseillé.

S’abonner à la newsletter