Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Bien-être

Courir la nuit

G760042910
On voit de plus en plus de monde courir le soir. Pourquoi pas vous ?

La course de nuit, nouvelle tendance

C’est la dernière tendance de la course à pied, courir de nuit. En effet, cette nouvelle pratique répond à plusieurs problématiques. D’abord les contraintes de travail et/ou familiales obligent les personnes qui veulent courir en semaine à courir en soirée.
Or l’hiver, la nuit tombe tôt et on n’a donc pas d’autres possibilités que de courir en nocturne. D’abord contrainte, nombre de personnes ont finalement pris goût à cette pratique, si bien que désormais elle se développe même auprès de coureurs qui pourraient s’entraîner à d’autres moments. Et l’on court désormais de nuit plus seulement en ville mais aussi en campagne.
En effet, il y a quelque chose de magique à courir dans l’obscurité. On est seul dans le silence avec le seul bruit de ses pas et de sa respiration. L’attention n’est plus absorbée par le paysage mais focalisée sur sa foulée, ses sensations. Par les nuits de pleine lune, une sortie peut devenir un enchantement.footing de nuit

Courir la nuit en toute sécurité

Si bien que des équipementiers de sports développent désormais du matériel pour faciliter la course de nuit. À commencer par des lampes frontales adaptées mais aussi des T-shirts fluorescents pour être visible ou encore des chaussures qui réfléchissent la lumière. Car il est fondamental de bien signaler sa présence sur la route si l’on ne court pas en chemin.
En effet, cette pratique concède quelques inconvénients comme les dangers de la circulation nocturne. Il faut en outre se montrer extrêmement vigilant sur les endroits où l’on pose ses pieds car l’obscurité a tendance à niveler le relief. D’ailleurs, à ce propos, il faut signaler à ses proches le circuit emprunté en évitant les zones trop isolées, en cas de chute ou de mauvaise rencontre.
Autre point négatif possible : la difficulté à trouver le sommeil après avoir couru le soir. Mais c’est aussi le moyen d’évacuer tout le stress d’une longue journée de travail. C’est pourquoi, de plus en plus de personnes adhèrent à cette expérience singulière de la course sous les étoiles.

S’abonner à la newsletter