Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Bien-être

Course à pied : comment bien choisir ses chaussures ?

170227_svs_choisirchaussuresrunning_shutterstock_556971409-recadre
Thierry Tourkia est podologue du sport. Pour Votre Coach by Groupe BPCE, il explique comment bien choisir ses chaussures pour courir et comment prendre en compte des éléments qui ne sont pas toujours connus des coureurs.    

La manière de courir importe-t-elle dans le choix d’une paire de chaussures de course à pied ?

Il existe en effet deux façons de courir. Soit l’on court en pronation, c’est-à-dire avec un pied qui retombe en dedans, ou bien l’on court en supination, avec le pied qui part vers l’extérieur. Ces caractéristiques peuvent être plus ou moins marquées selon les coureurs. Mais attention, il existe des chaussures spécifiques pour pronateurs ou supinateurs censées corriger cette orientation du pied. Si vous avez besoin de correction, mieux vaut aller voir un podologue qui vous confectionnera des semelles. Il convient donc de privilégier des chaussures dites à « foulée universelle », non correctives.

Quels sont les grands types de chaussures pour la course à pied ?

Il y a deux grands types de chaussures, pour le running et pour le trail. Ces dernières disposent de moins d’amorti, mais possèdent une semelle d’accroche plus performante. En revanche, le relevé de la chaussure (drop) qui aide au déroulé de la foulée est moins marqué pour les chaussures de trail que pour les chaussures de route.

Que pensez-vous des chaussures minimalistes ?

Il est recommandé d’éviter ce genre de chaussures, sauf pour des coureurs qui ont une très bonne technique, notamment les anciens pistards, car ce sont des chaussures qui ne corrigent rien, ni les troubles statiques, ni les déviations du pied. Il faut vraiment avoir une foulée parfaite pour les utiliser.

Faut-il choisir ses chaussures en fonction de son gabarit ?

Les fiches techniques des chaussures comportent une indication sur le poids. Au-dessus de 75 kilos, on est considéré comme « poids lourds » et il faut donc prendre des chaussures notifiées comme telles. Les autres coureurs porteront des chaussures dites « poids légers » ou « tous poids ». À savoir que l’on reçoit trois fois le poids de son corps sur chaque impact de foulée à une allure de 10km/h. Le système d’amorti et de maintien s’avère donc différent sur les chaussures « poids légers » et « poids lourds ».

Le choix de la marque est-il important ?

Cela dépend si l’on court régulièrement ou pas. Mais si l’on effectue au moins trois séances par semaine, alors il faut prendre de bonnes chaussures, c’est-à-dire à partir de 100 ou 120 euros. Les marques se valent entre Nike, Adidas, Mizuno, New Balance et Asics. Les labels Brooks et Saucony sont plutôt techniques et destinés aux bons coureurs. Enfin, il existe des marques spécifiques pour les trails comme Salomon.

Faut-il prendre sa pointure exacte ?

On doit prendre une chaussure qui fait sa pointure plus une taille. En effet, après quarante minutes de course, le pied a tendance à s’affaisser et peut gagner jusqu’à cinq millimètres, or on compte sept millimètres pour une pointure.

On dit qu’il faut plutôt acheter ses chaussures en fin de journée car les pieds gonflent, est-ce vrai ?

Non, le pied change de volume toute la journée. L’avantage des chaussures de running, c’est que le laçage est très long et s’adapte au volume du pied.

Quand faut-il changer de chaussures ?

Souvent, on ne peut pas voir de signes de l’usure de la chaussure. Mais on estime qu’il faut changer de chaussure tous les mille kilomètres. C’est-à-dire que pour quelqu’un qui effectue trois sorties par semaine, les chaussures ne tiennent pas un an. Surtout si l’on fait plus de 80 kilos, il ne faut pas dépasser ces mille kilomètres. Si l’on court peu, la limite est de deux ans car les mousses amortissantes de la semelle ont tendance à sécher et donc à perdre leur propriété.

Conseillez-vous de mettre des chaussettes ?

Oui, c’est mieux pour des questions d’hygiène et cela évite aussi les ampoules.

Peut-on passer ses chaussures à la machine ?

Non, il est préférable d’éviter de les passer à la machine.

S’abonner à la newsletter