Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Tendance

La folie zumba

G779175939
La zumba est une discipline très festive qui connaît un essor exceptionnel. Explication de ce phénomène qui envahit la France.

Née du hasard

À l’heure où les vacances sont déjà presque un souvenir, chacun cherche une activité pour préserver la forme acquise pendant l’été ou pour se maintenir en forme tout au long de l’année. L’idéal étant bien sûr de trouver une discipline qui puisse allier effort et plaisir. C’est certainement parce qu’elle parvient à réunir ces deux principes antagonistes que la zumba connaît un succès foudroyant en France et au-delà. La zumba est née, comme la pénicilline, d’un oubli. Ce n’est pas un tube à essai laissé sur une paillasse par le célèbre biologiste Alexander Fleming mais une simple cassette oubliée…
C’est Alberto Perez, un professeur colombien de fitness et d’aérobic avait pour habitude de donner ses cours en musique. Un jour, il a oublié sa cassette de musique habituelle pour son cours de fitness et l’a remplacée par une cassette de musique latine qu’il avait avec lui. Le cours de fitness sur ces airs de salsa a alors changé de nature. La zumba, qui signifie bouger, s’amuser, était née… Depuis, le concept s’est structuré, il s’agit désormais de cours de gym sur des airs sud-américains.

Faire du sport en s’amusant

« Cela permet de faire du sport sans en avoir l’air », explique Agnès, professeur de zumba dans les Yvelines. On sollicite toutes les parties du corps et on fait ainsi travailler l’ensemble des chaînes musculaires. Mais comme on effectue ces mouvements sur des musiques festives, on ne se rend pas compte de l’effort. « On estime en effet que l’on va jusqu’à brûler 600 calories par heure de cours. Avec une dimension cardio-vasculaire importante. »
Le professeur indique en rythme les gestes qu’il faut réaliser et le public suit. Cela donne un effet de chorégraphie et l’impression de réaliser un mouvement collectif entraînant.
D’autant que les chorégraphies sont simples et faciles à suivre. « On travaille les jambes, les bras, les abdominaux, tout en se faisant plaisir poursuit Agnès. Car faire des abdos pour des abdos ça n’amuse personne tandis que là on le fait en musique. C’est un moment où l’on se relâche, on pense à autre chose. Et ça fait du bien. » Ce qui explique certainement l’énorme succès de cette discipline née dans les années 90. « En deux ans, assure Agnès, dans notre association, on a multiplié par deux le nombre de participants aux cours de zumba. » On avoisine le million de pratiquants en France…

S’abonner à la newsletter