Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Santé

Gestion du stress : comprendre le stress pour mieux le combattre

GESTIONDUSTRESS_shutterstock_249949852
Maître de conférences à l’UFR STAPS de Caen, Fabrice Dosseville nous explique les mécanismes qui provoquent les modifications physiologiques et psychiques liées à l'état de stress.

Quelle est la définition du stress ?

Il s’agit d’une réaction qui entraîne des modifications physiologiques et psychologiques. On parle de « syndrome d’adaptation général » : le stress va automatiquement générer une adaptation, mais lorsqu’il est trop fort et que le corps n’est plus capable de s’adapter, on observe plusieurs dérégulations.

Que se passe-t-il exactement ?

Lorsque le cerveau perçoit une situation comme stressante, il envoie une information aux glandes surrénales, au niveau des reins. Celles-ci produisent du cortisol, qui va remonter et activer deux zones du cerveau : le cortex cérébral et l’hippocampe. Dans la plupart des cas, on arrive à le gérer, mais lorsque le stress est trop fort ou prolongé, l’hippocampe se trouve saturé de cortisol et ne pourra pas assurer sa régulation.

Chez le sportif, quels sont les symptômes qui découlent de ces réactions ?

Physiquement, les tensions musculaires sont les plus fréquentes. On observe aussi une hausse de la fréquence cardiaque et une moins bonne oxygénation des organes. Avant un effort que l’athlète va percevoir comme stressant, l’organisme peut également réagir avec des migraines, un sommeil perturbé, des problèmes digestifs… Le stress va engendrer des modifications émotionnelles : agitation, anxiété, perte d’estime de soi… Enfin, il peut modifier le relationnel de l’individu, qui va devenir irritable ou colérique.

Quand le stress peut-il se manifester ?

Le stress intervient dès lors que l’individu va se retrouver dans une situation d’insécurité, ou en tout cas perçue comme telle ! Cette notion de perception est importante, car certains vont envisager une situation comme stressante, d’autres pas. On parle de compétences émotionnelles : certains vont avoir la capacité de percevoir leur propre stress comme un défi plutôt qu’une menace, puis de trouver les ressources pour le maîtriser.




Le rôle du coach dans la gestion du stress

Un des principaux signes de reconnaissance du stress chez le sportif, c’est son incapacité à reproduire en compétition ses performances d’entraînement. Alors, la communication du coach est primordiale. Il doit lui parler, le rassurer sur ses capacités, et l’inciter à relativiser. Avoir avec lui un discours porté sur le jeu, et non pas sur l’enjeu. Il faut lui faire comprendre qu’il a le droit à l’erreur ! Il pourra aussi conseiller à son athlète de passer d’une respiration thoracique à une respiration abdominale, une méthode simple et efficace pour réguler le stress : on inspire en gonflant l’abdomen plus que la poitrine, ce qui fera descendre le diaphragme, libérant ainsi une partie de la tension. On parle aussi souvent de routine… Il n’est pas question ici de superstition mais de mise en place de rituels qui auront un effet sécurisant sur le joueur. Pour le placer dans une zone de confiance.

BANDEAU - Vestiaire-2

S’abonner à la newsletter