Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Tendance

La danse sportive crève l’écran

170404_svs_dansesportive_shutterstock_161858594-recadre
La discipline de la danse sportive, originellement connue sous le nom de danse de salon, connaît un développement et une pratique importante à travers le monde. Décryptage.

Portée par Danse avec les Stars

L’émission Danse avec les Stars a fait la lumière sur la danse sportive. Jusqu’à ce que ce programme télé né en Angleterre arrive en France, cette discipline était relativement confidentielle. Pourtant, la France a connu de grands champions dans cette discipline mais ils vivaient dans un certain anonymat. Depuis qu’ils occupent les « prime times », leur situation personnelle a bien entendu évolué mais également leur discipline, qui a trouvé là une promotion exceptionnelle. « La danse sportive a été médiatisée mais cela n’a pour autant pas précipité les gens dans les club de danse, assure Michel Aufrère, directeur technique des clubs du Chesnay (78), Rueil (92) et Courbevoie (92). Car il faut comprendre que ce programme télé est conçu comme un spectacle avec des montages. On ne devient pas danseur de haut niveau en un mois. Pour devenir un champion de danse sportive, il faut pratiquer 5 à 6 heures par jour pendant quinze ans. En revanche, cela a fait venir des jeunes… »

Une mondialisation en marche

La danse sportive, qui se pratique en couple, a été reconnue comme un sport à part entière par le Comité International Olympique en 1997. Et ses dirigeants ont procédé à un fort lobbying pour pouvoir un jour intégrer les Jeux Olympiques, tout en réformant leur sport dans cette perspective. Mais en vain jusqu’ici. Ils ont pourtant fait valoir que d’autres disciplines Olympiques reposent sur une dimension artistique, comme la gymnastique rythmique et sportive (GRS) ou le patinage artistique. Seulement, ces deux sports s’avèrent être au départ des disciplines sportives, qui se sont ensuite adossées à des éléments artistiques. « La dimension physique en danse sportive est au service de l’interprétation artistique mais elle n’entre pas en compte dans les critères de jugement », explique Michel Aufrère, qui est par ailleurs juge international. La discipline compte dix danses : cinq danses latines (samba, cha-cha-cha, rumba, paso-doble, jive) et cinq danses classiques (tango, valse anglaise, valse viennoise, slow fox, quick-step). Les compétitions portent soit sur les danses classiques, soit sur les danses latines, soit sur l’ensemble des dix danses. « Les grands champions se spécialisent de plus en plus », relève Michel Aufrère. Les grands pays de danse sportive sont l’Angleterre, le Japon et les États-Unis. « Les anciens pays de l’Est sont très actifs aussi, comme la Russie ou l’Ukraine, qui comptent de nombreux pratiquants avec notamment beaucoup de jeunes. La Chine connaît également un considérable développement avec des moyens importants. » À quand un Danse avec les stars à l’échelle mondiale ?

S’abonner à la newsletter