Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Tendance

Loisir : le frisbee monte en flèche

150915-frisbee-shutterstock_263165654
Activité considérée comme estivale, le frisbee ou "flying disk" est une vraie discipline sportive en plein développement.

Du moule à tarte aux campus américains

Durant l’été, les vacanciers ont pu s’adonner sur la plage au frisbee, cette distraction estivale sympathique pour jouer avec les enfants mais qui parfois vous arrive en pleine tête lorsque vous êtes tranquillement allongé sur votre serviette. Mais sachez que de retour à la maison, vous pouvez poursuivre cette activité près de chez vous car c’est un sport en plein essor. D’ailleurs, le 2 août dernier, le Comité International Olympique (CIO) l’a officiellement placé sur la liste de ses sports reconnus. Il ne l’a pas été sous le vocable frisbee mais sous celui de « flying disk » autrement dit « disque volant ». C’est en effet une vraie discipline qui a vu le jour aux États-Unis dans des conditions assez pittoresques. Des étudiants de l’Université de Yale jouaient à se lancer des moules à tarte de la marque Frisbee Pie Company. Un observateur attentif de la scène a eu alors l’idée de fabriquer des disques qui deviendront l’objet que l’on connait aujourd’hui. Le succès a été rapide aux États-Unis : en 1967, on a codifié pour la première fois des règles sportives. Des étudiants français rapportent la galette des États-Unis et le premier club voit le jour à Paris en 1973, le « hot frisbee club ». La Fédération Française de Frisbee qui s’appelle désormais la Fédération de Flying Disk est créée en 1977. Elle compte aujourd’hui plus de 3 000 licenciés. « Nous sommes en progression constante depuis dix ans », assure Vincent Roy, chargé du développement. La plupart des licenciés pratiquent « l’ultimate frisbee ». C’est un sport qui s’apparente dans ses règles au rugby ou au football américain. Deux équipes de sept s’affrontent sur un terrain de 100 m par 37 m durant 30 minutes. Il faut amener le frisbee dans le camp adverse, on ne peut tenir le frisbee plus de 10 secondes. Il y a chaque année un Championnat de France où se distinguent des clubs comme l’Ultimate vibration de Cergy, l’Iznogood de Noisy-le-Sec et maintenant les Tchac de Pornichet.

Le frisbee, un jour aux Jeux Olympiques ?

Une autre discipline gagne également en audience, c’est le « disc golf ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’envoyer le frisbee dans un panier en le moins de coups possible. « Il y a désormais une vingtaine de parcours en France », assure Vincent Roy. Le frisbee se développe ainsi en France bien sûr, mais également dans le monde entier avec des compétitions internationales de plus en plus relevées. « En Europe, les Allemands et les Anglais sont les meilleurs, explique Vincent Roy, mais la France commence à pointer son nez. Nous avons remporté des médailles de bronze cet été aux Championnats d’Europe. » Au niveau mondial se distinguent des nations comme le Japon, l’Australie, le Canada mais bien entendu surtout les États-Unis qui raflent l’essentiel des titres. Ce sport est en effet très développé dans les Universités américaines. « Pour notre part, nous avons des accords avec l’UNSS et la FNSU », explique Vincent Roy. L’avantage pour cette discipline c’est qu’il y a des compétitions mixtes où les équipes sont composées de garçons et de filles, une tendance qui est très bien vue par le CIO. Or, le but ultime du flying disk serait de participer un jour aux Jeux Olympiques. « C’est bien entendu l’un de nos objectifs, assure Vincent Roy, on avance sur la pointe des pieds et, avec la perspective des Jeux 2024 à Paris, nous espérons que des portes vont s’ouvrir. » En attendant, le flying disk poursuit son développement fort de son aspect à la fois ludique mais qui fait aussi appel à de nombreuses qualités physiques comme la vitesse, le déplacement, la coordination, la souplesse… Bref, un sport avec un énorme potentiel qui n’a pas fini de faire parler de lui.

S’abonner à la newsletter