Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Nutrition

Nutrition : des insectes au menu pour les sportifs ?

161018_SVS_Insectes&Sportifs_shutterstock_73101229 - recadré
Les insectes pourraient-ils présenter des avantages nutritifs pour les sportifs ? Décryptage d’une tendance déjà en marche.

Des aliments riches en protéines…

On le sait, les compléments alimentaires ne sont pas forcément utiles et certains s’avèrent même nuisibles pour la santé. Toutefois, on reconnaît que les sportifs, notamment de haut niveau, après des séances de musculation par exemple ou d’entraînement très dures, doivent absorber des protéines. Toutefois, il n’est pas toujours évident d’avaler un poulet ou une énorme omelette juste en sortant de la salle de gym. Or, de plus en plus d’études montrent que les insectes constituent une inépuisable source de protéines. Bien sûr, les chercheurs envisagent cette solution pour résoudre le problème de la surpopulation mondiale, et la difficulté qu’il y aura à nourrir la population de la planète dans un futur proche, tout en respectant l’environnement.

Mais la consommation d’insectes pourrait aussi intervenir dans l’alimentation des sportifs. En effet, les insectes contiennent jusqu’à 75 % de leur poids en protéines. Par ailleurs, ils ont une teneur très faible en matières grasses. Ils sont également riches en calcium, en magnésium, en zinc et en fer. Et certaines espèces contiennent des vitamines B6, B1, B12, recherchées notamment par les coureurs à pied. De sorte qu’ils pourraient à terme contribuer à devenir une source d’aliments pour les sportifs extrêmement efficaces, sans avoir les inconvénients des compléments alimentaires.

… consommés par 2 milliards de personnes

Bien entendu le principal écueil serait d’ordre culturel. Nous sommes, notamment en Occident, naturellement repoussés par l’idée de manger des insectes. Pourtant, près de deux milliards de personnes en consomment peu ou prou, dans des régions dont ils sont depuis longtemps constitutifs des habitudes alimentaires, comme en Afrique, en Asie ou encore en Amérique latine. Enfin, autrefois en Europe, ils entraient dans la constitution de certains médicaments pour leurs vertus médicinales.

Néanmoins, si les insectes devenaient une source d’alimentation à grande échelle, se poserait alors le problème de l’industrialisation de sa production, avec les risques sanitaires habituels. En effet, les insectes contiennent souvent des résidus de pesticides, d’antibiotiques ou de polluants organiques, ainsi que des protéines à l’origine d’allergies. Il faudrait donc encadrer cette production. Mais déjà un certain nombre de sociétés en Europe travaillent dans cette perspective. Deux jeunes de Rodez ont ainsi développé une start-up pour commercialiser des barres de protéines pour les sportifs à base d’insectes. Et puis, manger des sauterelles pour sauter très loin ou très haut pourrait comporter une certaine logique…

S’abonner à la newsletter