Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Santé

Pour ou contre une bière après l’effort ?

C’est un classique des après-matchs, notamment dans le rugby : prendre une bière après l’effort. Est-ce bon pour la récupération ? Voici les pour et les contre.

Les aspects positifs

La convivialité

La bière qui suit un match fait toujours partie du match. C’est le moment où les deux équipes se retrouvent et échangent. C’est un moment de partage du sport. Le rugby en a fait une institution : la 3e mi-temps. On refait le match autour d’une bière, on apprend à connaître celui que l’on a affronté tout le match. Cela permet notamment d’apaiser des tensions qui ont pu naître dans l’âpreté du combat. Dans sa propre équipe, cela permet aussi de se dire les choses. Il est plus facile de s’expliquer autour d’un verre, notamment après une défaite, pour mettre à plat ce qui n’a pas fonctionné. La convivialité qui naît autour du verre partagé facilite l’échange. 

La récompense

Bien souvent, avant la performance, le sportif a connu une phase de préparation durant laquelle il a dû faire des efforts et se priver d’un certain nombre d’activités ou de plaisirs. Une fois la performance accomplie, il est bon de s’accorder une bonne bière pour compenser un peu tous ces sacrifices. Elle a d’ailleurs une saveur particulière. Notamment la première bonne bière après un marathon. Durant les longues semaines avant la course, combien de soirées, de dîners à se priver, à regarder les autres festoyer ? Cette première bière après les 42km procure un vrai plaisir, on la savoure, elle est tant méritée. Quelque part, cela fait partie des bons moments du sport.

Les aspects négatifs

L’effet diurétique

On va en décevoir beaucoup mais bière et récupération ne font pas bon ménage. Or c’est pourtant une vieille croyance dans les milieux sportifs : la bière aurait un effet bénéfique pour la récupération. Las, il s’agit malheureusement d’une légende urbaine. Après un effort physique, le corps est déshydraté. On prend une bière pour se désaltérer, or le résultat est inverse : la bière a un effet diurétique, et participe donc à cette déshydratation. Buvez quelques bières et vous aurez envie d’uriner dans l’heure qui vient. Cet effet diurétique de l’alcool ne permet pas d’hydrater correctement l’organisme. On élimine davantage que l’on absorbe de liquide…

Aussi, boire simplement de l’eau plutôt qu’une bière après un effort physique est la meilleure solution en termes de récupération.

Nuisible pour la prise de muscle

Pour tous ceux qui aiment bien se prendre une petite bière après une bonne séance de musculation, là encore, mauvaise nouvelle. Car la bière empêche l’organisme de refaire le plein en glycogène. Ce qui est très dommageable pour bien récupérer. D’autant que la consommation d’alcool concourt à élever la température corporelle. Or on le sait, pour récupérer, il faut au contraire la faire diminuer. On préconise par exemple les douches froides après l’effort. Il est enfin reconnu que la consommation répétée d’alcool provoque à terme des blessures.

Conclusion

Non, la bière ne facilite pas la récupération. Pour autant, ce n’est pas juste une bière qui va provoquer un claquage lors du prochain entraînement ni anéantir tout le travail effectué. En revanche, un petit plaisir comme celui-là est bon pour le moral, cela entretient la motivation et donc la volonté de continuer. C’est pour ça d’ailleurs, que beaucoup d’entraîneurs acceptent que de temps à autres, les joueurs relâchent la pression et sortent partager une bière après un match. Au fond, c’est comme beaucoup d’éléments de la préparation : il faut trouver un équilibre entre la rigueur qui prépare à la performance et les quelques petits plaisirs concédés qui évitent le découragement. Sans oublier que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ! 

S’abonner à la newsletter