Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Tendance

Vélo ou course à pied ?

G712007325
Alors que les beaux jours arrivent, que faire pour se remettre en forme, pédaler ou bien courir ? Êtes-vous plutôt vélo ou course à pied ?

Plus de dépense énergétique en course à pied

Au sortir de l’hiver, nombreux sont ceux qui veulent retrouver la forme. En dehors des sports que l’on pratique ou même si on n’a pas d’activité physique déterminée, il y a deux grandes options qui s’offrent pour profiter du retour des beaux jours : le vélo ou la course à pied. Chacune des deux disciplines offre avantages et inconvénients. D’abord, si l’on souhaite perdre les quelques kilos accumulés pendant les mois d’hiver, il vaut mieux privilégier la course à pied. En effet, à intensité d’effort égale, on dépense plus de calories en course à pied et on déstocke davantage de graisse. Si l’on veut se tonifier sur le plan musculaire, là encore la course à pied sollicite plus de muscles que le vélo. De même que l’on sollicite davantage le cœur en footing qu’en pédalant. En revanche, il est plutôt conseillé de faire du vélo pour travailler sa résistance.

Moins de blessures à vélo

Dans l’ensemble, la course à pied présente donc a priori plus d’atouts sur ces paramètres mais comporte un gros inconvénient : il s’agit d’une activité traumatisante pour le corps. En effet, courir sollicite les articulations, les muscles, les tendons, et chaque foulée provoque des petites lésions qui, à terme, peuvent provoquer des blessures. Le vélo, de ce point de vue, affecte beaucoup moins l’organisme. C’est en effet une activité autoportée qui n’implique pas de choc au sol. Le vélo est ainsi peu traumatisant. On le conseille donc notamment aux personnes qui n’ont pas fait de sport pendant un certain temps, pour se remettre en route. Ou bien sur la durée, aux personnes d’un âge avancé. Au fond, l’idéal serait de pouvoir alterner les deux activités, vélo et course à pied.

S’abonner à la newsletter