Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à des solutions utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Si vous souhaitez en savoir plus ou refuser les cookies et les paramétrer, cliquez ici.

X
Bien-être

Vraies et fausses croyances autour du yoga

Yoga_Class_at_a_Gym3
Cette discipline est entourée d’un certain nombre d’a priori. Passage en revue.

Le yoga est une religion.

FAUX. Le yoga n’est ni une religion, ni même une philosophie mais plutôt une discipline millénaire venue d’Inde et apparue assez tardivement en Occident. Il se compose d’exercices corporels, des “asanas”, exercices de respiration, de posture, de méditation qui agissent sur l’ensemble de l’équilibre psychologique et physique de la personne. Le travail repose pour beaucoup sur des techniques de relaxation qui visent à apaiser les tensions physiques et psychologiques.

Le yoga est une discipline unique.

FAUX. Il y a de multiples déclinaisons de yoga qui sont liées à des écoles, des pratiques, et aussi à des degrés de connaissance et de maîtrise du yoga. Cela peut aussi correspondre à des besoins ou des recherches différentes. Il y a ainsi le Hatha yoga, le yoga Nidra, le Jnana yoga, le Bhakti yoga… La dernière mode est au yoga Bikram qui se déroule dans des atmosphères chaudes, dans des pièces à 40 degrés avec des taux d’humidité à plus de 40 %. Cela facilite, dit-on, l’élimination des toxines. C’est une méthode très développée aux États-Unis et qui arrive en Europe.

Le yoga permet de lutter contre le stress.

VRAI. C’est l’un des bienfaits le plus reconnu du yoga. Les exercices de respiration et de relaxation permettent de lutter avec une certaine efficacité contre l’anxiété et le stress. Un certain nombre d’études menées sur des étudiants en médecine ou avec des musiciens a montré qu’une pratique régulière du yoga abaissait la tension liée aux examens ou aux concerts.

Les exercices de yoga améliorent la qualité du sommeil.

VRAI. L’autre effet positif du yoga, un effet validé également par des études, a montré que le yoga avait un vrai impact sur le délai d’endormissement et le nombre d’heures de sommeil. Il soulage également les insomnies dites chroniques.

La pratique du yoga soulage des migraines.

VRAI. Le nombre de personnes souffrant de migraine est extrêmement élevé. Or, les causes de ces migraines sont la plupart du temps inconnues. En revanche, on a pu montrer qu’une pratique régulière du yoga permettait de soulager certaines de ces migraines. En effet, on suppose que des migraines sont liées à des postures inappropriées comme demeurer penché longtemps sur son bureau ou sur son ordinateur. Les exercices de relaxation et de posture pourraient soulager la nuque de ces tensions et ainsi apaiser certaines migraines.

Les postures de yoga permettent de lutter contre le mal de dos.

VRAI. On le sait le mal de dos est le mal du siècle. Comme pour les migraines, de mauvaises postures au travail peuvent être à l’origine de ces lombalgies. Aussi les exercices d’assouplissement et de détente, des postures peuvent soulager ces souffrances. De la même façon, on a pu constater qu’une pratique du yoga pouvait avoir des effets positifs sur des pathologies comme l’arthrose et un nombre de troubles musculo-squelettiques (TMS). Cela a permis à certains sujets de diminuer la dose de médicaments anti-inflammatoires.

Le yoga est sans risque.

FAUX. Le yoga se pratique souvent le matin, et l’on prend ainsi les postures “à froid” ce qui peut provoquer des lésions musculaires. En effet, si on appuie trop sur les postures, si on insiste trop sans que le muscle soit échauffé, on peut fragiliser la fibre musculaire et provoquer, par exemple, si plus tard on se livre à une activité sportive des déchirures musculaires. Il ne faut donc jamais forcer les postures. Par ailleurs, le yoga pratiqué dans des pièces chaudes et humides peut s’avérer dangereux pour des personnes fragiles sur le plan cardiaque.

S’abonner à la newsletter